" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon, 1737
" Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde "
- Albert Camus

samedi 6 janvier 2018

5-6, la Doué: 2 pluvians fluviatiles, 2 guêpiers à gorge rouge, 8 cratéropes fauves et plus...

Pluvian fluviatile - pluvianus aegyptius
sur la berge sud de la Doué, vers Gamadji Saré 2018 01 5, 17h09 / © Photo par Frédéric Bacuez

* Ocres de la Doué à Gamadji Saré -

Vendredi 5 et samedi 6 janvier 2018.
A pied.
Avec Bram Piot [Senegal Wildlife] et Filip Verroens [Natuurpunt, Belgique] / Part. 4.

En lien avec:
4-7, Ornithondar et Senegal Wildlife: 3 jours dans la moyenne vallée - l'essentiel du carnet..., par Frédéric Bacuez in Ornithondar 2018 01 16
Northern Specials (Part II), par Bram Piot in Senegal Wildlife 2018 01 28


Ci-dessus: Bram Piot dans les dunes riveraines de la Doué, berge sud 
Vers Gamadji Saré 2018 01 6, 8h17 / © Photo par Frédéric Bacuez

N'étaient les rebuts humains qui finiront par défigurer le site (cf. photo plus bas), la rivière Doué, avec ses talus de sables ocres d'un coté (au sud), ses verts jardins arborés de l'autre (au nord), demeure l'un des plus agréables endroits que je connaisse dans cette région du fleuve frontalier - pour embrasser ce qu'on appelle un joli panorama (cf. photo ci-dessous), une denrée plutôt rare dans cette moitié nord du Sénégal. Joli, peut-être aussi parce qu'il y a ici un vague rappel de l'envoûtant fleuve Niger de ma jeunesse, qui sait... Plus terre à terre, pour l'ornithologue paresseux, c'est surtout un spot facile d'accès pour observer quelques unes de nos vedettes emplumées du Sahel. Cela se vérifie encore au soir du 5 janvier, et au matin du 6. Voyez:

Ci-dessous:
entre sables ocres et verte ripisylve, la Doué...
2018 01 6, 8h15 / © Photo par Frédéric Bacuez


Vendredi 5 janvier 2018-
Pluvian fluviatile. Deux (2) sujets ensemble, peut-être un couple, arpentant tranquillement les bords immédiats de la Doué (cf. photos ci-dessous et en haut de notule). A l'endroit même où j'en avais repéré un de loin, en décembre 2015. A la vérité des oiseaux difficiles à déceler tant leur plumage, gris et noir sur le manteau, les assimile à l'eau voisine, et les teintes ocres de leurs poitrine et ventre les confondent avec les terres limoneuses sur lesquelles les limicoles se déplacent à tout petits pas, lents. Il a fallu que nous approchions de ladite berge, nous asseyions sous les arbres et scrutions les environs pour qu'ils apparaissent enfin, comme une évidence, à portée de doigts ! Voilà une espèce mythique pour tous les ornithos qui parcourent l'Afrique des oiseaux. L'une des quelques espèces phares de nos cours d'eau ouest-africains, avec le bec-en-ciseau africain (rhynchops flavirostris), l'onoré à huppe blanche (tigriornis leucolopha), le bihoreau à dos blanc (gorsachius leuconotus), le grébifoulque d'Afrique (podica senegalensis) et le martin-pêcheur géant (megaceryle maxima) - ces trois derniers, j'ai eu la joie de les observer, certains à de nombreuses reprises, ailleurs, dans une autre vie. Malgré sa notoriété, et les abondantes photos de l'oiseau qui illustrent livres et toiles de voyages, le pluvian fluviatile (pluvianus aegyptius, egyptian plover) est beaucoup moins répandu que l'on croit, en Afrique occidentale comme en Afrique orientale. Il est même en déclin, depuis qu'on endigue les fleuves et qu'ils les balafrent de barrages. Il n'y aurait que de 15 000 à 57 000 pluvians matures pour tout le continent, c'est dire combien il n'est pas un quelea. L'oiseau manque à ma conséquente liste des 312 espèces cochées lors de mon séjour éthiopien de 2014-2015. Quant au frangin, depuis des décennies installé dans les pays de cette Afrique de légende(s), il n'a guère de souvenirs de crocodile-bird... Ah si, récemment, "(...) dans le Queen, en effet, je viens de retrouver sa trace, sur les bords du fleuve." [com. pers., 2018 02 8]

"Au lever du jour, là-bas sur la Doué, un duo d'ombrettes africaines (scopus umbretta) est au bain. Mais oui, derrière sur la grève de boue séchée, il y a un pluvian fluviatile (pluvianus aegyptius) moins agité mais tout autant dégingandé que le chevalier guignette (actitis hypoleucos) qui fait les cent pas sur le rivage. 
C'est mon premier pluvian, au Sénégal..."

"Comme le piqueboeuf à bec jaune (buphagus africanus) débarrasse les herbivores, sauvages et domestiques, de leurs parasites - farfouillant jusques et y compris leurs parties les plus intimes !-, le pluvian fluviatile jouera parfois le rôle de dentiste... avec les crocodiles (crocodylus niloticus et, dans notre Afrique de l'ouest, crocodylus suchus). Ailleurs sur le continent, le glaréolidé a été vu grimpant dans la gueule ouverte du saurien pour inspecter méticuleusement la dentition du patient docile, en quête de débris alimentaires restés coincés... Hélas sur le cours du Sénégal, le crocodile est devenu rare, impitoyablement traqué par les pêcheurs. A l'exception du marigot du Djoudj et du marais de Gainthe limitrophe, de quelques portions du fleuve voisin des parcs nationaux contigus du Djoudj (PNOD, Sénégal) et du Diawling (PND, Mauritanie), et à ce qu'on dit dans le lac de Guiers, il n'y a plus de crocodile avant Matam et la Falémé. 
Pas de croco, pas de dentiste !"
F.B. in Ornithondar, 2015 12 4

Ci-dessous:
paire de pluvians fluviatiles - pluvianus aegyptius
berge méridionale de la Doué, près de Gamadji Saré 2018 01 5, 17h05-09 / © Photos par Frédéric Bacuez
Ci-dessus, de g. à d.:
vol de gardeboeufs d'Afrique sur la Doué (8h32) - chevalier aboyeur (8h40)
La Doué à Gamadji Saré 2018 01 6 matin / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -


Guêpier à gorge rouge. Deux (2) individus (cf. photos ci-dessous) en train de chasser les insectes ailés à partir de balanites aegyptiaca accrochés aux ocres du talus comme autant de stratégiques postes d'affût. Décidément; cette Doué fait tout pour me rappeler aux souvenirs d'une Afrique qui me manque parfois. Encore une espèce typique des latitudes soudaniennes, absente de notre région septentrionale à l'aval de Dagana, exactement comme le pluvian fluviatile. Mais comme le petit limicole, ce guêpier afrotropical est décrit comme résident à partir de la moyenne vallée vers son amont, de plus en plus régulier au fur et à mesure que l'on se rapproche du Mali, vers la confluence du Sénégal et de la Falémé. En certaines parties de l'Afrique des savanes, c'est une espèce de Merops relativement commune, supplantant parfois, localement, le guêpier nain (merops pusillus) ! L'intra-africain guêpier à gorge blanche (merops albicollis) a ses terriers sur sols plats, un peu n'importe où; le saharien guêpier de Perse (merops persicus) préférera collectivement les sablières et autres carrières, bien au sec; à l'instar du très pictural guêpier écarlate (merops nubicus), lui aussi présent à l'amont du delta, mais en saison humide (colonies de mai et juin, Podor, Matam, Bakel, in Morel & Morel, 1990), le guêpier à gorge rouge (merops bulocki, red-throated bee-eater) nidifiera de février à mai, tout dépend de l'étiage, et quant à lui dans les talus de fleuve ou de marigot, en colonie moins nombreuse que l'autre carmin...  Ici sur cette berge méridionale de la Doué, la paire de guêpiers à gorge rouge partage le site avec quelques guêpiers d'Orient (merops orientalis ssp. viridissimus, cf. photos ci-dessous), un Merops "irrégulièrement distribué et peu commun", "assez rare" dans la région de Richard-Toll - on l'observe cependant dans cette partie de la vallée bien plus que dans le bas-delta où il est fort localisé (quoique bien présent dans le Gandiolais).

Ci-dessous, de haut en bas et de g. à d.:
guêpier à gorge rouge - merops bulocki (16h23)
guêpier d'Orient (16h48) & guêpier à gorge rouge (16h22)
huppe fasciée d'Afrique de l'ouest (16h26) & guêpier d'Orient (17h)
Berge méridionale de la Doué, Gamadji Saré 2018 01 5 aprem' / © Photos par Frédéric Bacuez
Ci-dessus:
en haut, prinia à front écailleux dans leptadenia pirotecnica (01 5, 16h45)
en bas, cratérope fauve (et moineau doré) faisant le guet sur balanites aegypyiaca (01 6, 7h36)
berges méridionale de la Doué, Gamadji Saré 2018 01 5 aprem' & 6 matin / © Photos par Frédéric Bacuez


Vendredi 5 et samedi 6 janvier-
Prinia à front écailleux et cratérope fauve. Pas nécessaire d'aller s'ensabler dans les dunes du Kooya ou de vadrouiller sur les horizons sans fin du Ferlo, il y a tout ce qu'il faut sur les rives de la Doué. Derrière la petite porte de l'auberge, au fond du jardin... Bis repetita, d'abord [01 5 aprem']: quelques arbustes à balais (leptadenia pirotecnica) et revoici les prinias à front écailleux (spiloptila clamans, cricket longtail), au moins deux (2), vu et entendu. Et puis [01 6 matin], huit (8) cratéropes fauves (argya fulva ssp. buchananisouth-western fulvous chatterer) au petit matin dans la végétation décidue en arrière des falaises ocres de la Doué. Il y a systématiquement un guetteur au faîte d'un balanites aegyptiaca tandis que la petite troupe picore les sables devant les buissons épars. Ce sont d'authentiques vagabonds: au fur et à mesure que nous tentons de les approcher, nos cratéropes continuent plus loin leur erratisme alimentaire, imperturbablement, toujours à distance respectable de ces importuns d'Hommes. Tandis que le guetteur change, d'arbuste en arbuste. Voilà encore d'authentiques déserticoles, évoluant  dans "des boisements ouverts (Acacia, Balanites, Maerua...) de Mauritanie saharienne" originellement "jusqu'à 40 km au nord de Rosso (16°44N)" (P. Isenmann et al., in Oiseaux de Mauritanie, 2010) et qui ont franchi le fleuve, semble-t-il en 1972 (Isenmann et al., ibidem), avec nidification au Sénégal constatée en 2004 près de Richard-Toll (Morel & Ndao, 1978, in Bulletin de l'African Bird Club 13, 2006, p. 228). L'espèce est donc très recherchée par les cocheurs évoluant au Sénégal, et ils la trouvent généralement vers Richard-Toll en effet, aux alentours du spot qu'est son aérodrome. Pour ma part, c'est dans le Fuuta Toro et la région des Six-Forages, dans le Ferlo*, que ces cratéropes ont été à chaque visite contactés, d'un à plus de dix individus par groupe. Autour du 16°N. La progression vers le sud continue - 'leur' muraille verte stoppera-t-elle la colonisation ?

* Voir sur Ornithondar:
(...) quelques belles coches dans les dunes du Fuuta Tooro, 2015 12 3
Petits zoazos du Ferlo, du Kooya au nord-est des Six Forages, 2015 12 3
Ferlo du Fouta - de nouvelles coches sahélo-sahariennes !, 2014 01 25

Un petit motteux un petit isabelle s'aimaient d'un amour tendre...

Un tendre manège à fredonner du Gréco, là-bas, de l'autre coté du cordon dunaire: un (1) traquet isabelle (oenanthe isabellinus, isabelline wheatear) se fait draguer par un (1) joli mâle de traquet motteux (oenanthe o. oenanthe). A cette distance, impossible de savoir si isabelle est de sexe féminin ou de... sexe masculin. Beh ouais beh ouais, ça existe aussi, l'amour pour tous, chez les oiseaux ! En déplaise, et tant mieux, aux adeptes bornés de "nos valeurs" et de "notre culture" - oh la bande d'hypocrites, en obscurantistes ignorants... Bref; le motteux tourne autour de l'autre, qui fait sa mijorée, ou son mignon, c'est selon, ou je ne sais quel rôle, je ne suis pas sexologue. En revanche, en ornithologues exclusivement orientés vers la vérité de l'observation taxonomique, nous notons que le traquet isabelle est autrement plus rondouillard, trapu, ramassé que le cousin des mottes - en plus, cousin ! Dieux... Celui-là, c'est Bram (évidemment) qui l'a repéré (Voir sa photo: ICI sur Senegal Wildlife), c'est donc lui qui devrait nous dire le sexe d'isabelle... Histoires d'alule et de lore, ça le changera des cris et des chants. Tout à l'heure, je suis certain que je verrai le mien, et toc, en bord de route, tandis que nous roulons... Trop fort, l'Ornithondar, hein ?!

Nota: le traquet isabelle est un passereau de Turquie et d'Asie centrale très porté sur la migration transversale de l'Afrique sahélienne, de la Mer Rouge à l'Océan Atlantique. En hiver abondant dans la Corne de l'Afrique, il peut l'être aussi dans l'ouest du continent, sur trois quartiers hivernaux aujourd'hui bien identifiés: Tchad/Niger; de part et d'autre de la courbe malienne du fleuve Niger (Gourma-Macina); steppes littorales de la Mauritanie jusqu'aux confins sénégalais du fleuve, en particulier entre le 18°N et le 16°40N - tout cela a été parfaitement documenté (in P. Isenmann et al., 2010). 

Ci-dessous:
 à g., traquet motteux mâle et traquet isabelle (8h29) - à d., cratérope fauve sur balanites aegyptiaca (7h40-43) 
berges méridionale de la Doué, Gamadji Saré 2018 01 6 matin / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -

OISEAUX / 62 espèces cochées, 3 sp. entendues
MAMMIFÈRES / traces de 3 sp., 1 sp. entendue

Vu:
  • Cormoran africain (microcarbo a. africanuslong-tailed cormorant), 1 ind. {01 5, 14h+} + 3 ind. à l'envol {01 5, 16h+} [berges de la Doué] 
  • Bihoreau gris (nycticorax n. nycticoraxblack-crowned night-heron), 2 ind., perché et au sol + 2 ind. en vol passant - ont sujet en partie mélanique ou englué dans du mazout ? {01 5, 16h+} [berge septentrionale de la Doué] + 1 ind. {01 6, 7h+} [berge septentrionale de la Doué]
  • Crabier chevelu (ardeola ralloidessquacco heron), 1 ind. {01 6, 7h+} [Doué]
  • Gardeboeuf d'Afrique (bubulcus i. ibiscattle egret), 6 ind. viennent boire {01 5, 16h+} [berge septentrionale de la Doué] + 32 ind. (8h32) + 20+ ind. en vol passant au ras de l'eau {01 6, 7h+} [Doué]
  • Aigrette garzette (egretta g. garzettalittle egret), NC
  • Grande aigrette d'Afrique (egretta alba ssp. melanorhynchos, western great egret), 2 ind. en vol passant {01 6, 7h+} [Doué]
  • Héron cendré (ardea c. cinereagrey heron), 2 ind. au bain {01 5, 14h+} puis en poursuite {01 6, 7h+} [Doué]
  • Sarcidiorne à bosse (Canard à bosse, sarkidiornis melanotosknob-billed duck, african comb duck), 3 ind. en vol passant {01 6, 7h+} [berge méridionale de la Doué]
  • Faucon crécerelle (falco t. tinnunculus, common kestrel), 1 ind. poursuit un faucon chicquera {01 5, 16h+} [berge méridionale de la Doué]
  • Faucon à cou roux (faucon chicquera, falco chicquera ssp. ruficollis, western red-necked falcon), 1 ind. poursuivi par un faucon crécerelle {01 5, 16h+} [berge méridionale de la Doué]
  • Échasse blanche (himantopus himantopusblack-winged stilt), 2 ind. {01 6, 7h+}{01 6, 7h+}[berges de la Doué]
  • Oedicnème du Sénégal (burhinus senegalensisSenegal thick-knee), 2 à 4 ind. {01 5, 16h+} [berges de la Doué]
  • Pluvian fluviatile (pluvianus aegyptiusegyptian plover), 2 ind. arpentent la berge - cc local ? {01 5, 16h+} [rive méridionale de la Doué]
  • Vanneau éperonné (vanellus spinosusspur-winged lapwing), au moins trois cc locaux {01 5, 14h+} [deux berges de la Doué]
  • Bécasseau minute (calidris minutalittle stint), 2 à 3 ind. {01 6, 7h+} [berge de la Doué]
  • Chevalier aboyeur (tringa nebulariacommon greenshank), 1 ind. {01 5, 16h+} {01 6, 7h+} [berge méridionale de la Doué]
  • Chevalier guignette (actitis hypoleucoscommon sandpiper), 1 ind. {01 5, 16h+} et 2 ind. {01 6, 7h+} [berges de la Doué]
  • Sterne hansel (gelochelidon n. niloticagull-billed tern), 2 ind. en vol passant {01 6, 7h+} [Doué]
  • Tourterelle masquée (tourterelle à masque de fer, oena c. capensisNamaqua dove), NC
  • Tourterelle maillée (spilopelia/streptopelia s. senegalensislaughing dove), NC
  • Pigeon roussard (de Guinée, columba guineaspeckled pigeon), une vingtaine de sujets - 10 + 5 + 5 ind. en vol {01 5, 16h+} [berges de la Doué]
  • Tourterelle pleureuse du Niger (streptopelia decipiens ssp. shelleyi, -Nigermourning collared-dove), dont deux sujets au bain carrément dans la Doué au large de la berge ! {01 6, 7h+} 
  • Tourterelle vineuse (streptopelia vinacea, vinaceous dove),  au minimum 2 ind. en vol passant [Doué]
  • Tourterelle rieuse (streptopelia r. rosegrisea, african collared-dove), 1 + 1 ind. en vol passant {01 5, 16h+} [Doué]
  • Perruche à collier (psittacula k. kramerirose-ringed parakeet), 1 ind. en vol passant {01 6, 7h+} [berge de la Doué]
  • Guêpier à gorge rouge (merops b. bulocki, red-throated bee-eater), 2 ind. - dont sujet avec proie dans le bec {01 5, 16h+} [berges de la Doué]
  • Guêpier d'Orient (merops orientalis ssp. viridissimuslittle green bee-eater), 2 ind. {01 5, 14h+} + au total 3 ind. {01 5, 16h+} [berges de la Doué]
  • Irrisor moqueur du Nigeria (phoeniculus purpureus ssp. guineensisNigerian green woodhoopoe), 2+ ind. {01 6, 7h+} [berge méridionale de la Doué]
  • Huppe fasciée d'Afrique de l'ouest (huppe du Sénégal, upupa -epopssenegalensis ssp. senegalensiswestern african hoopoe), 1 ind. {01 5, 14h+} (et 1 sujet en vol à 16h+) + 1 ind. pupulant {01 6, 7h+} [berges de la Doué]
  • Barbican de Vieillot d'Afrique de l'ouest (lybius vieilloti ssp. rubescenswest african Vieillot's barbet), 1 ind.
  • Martinet des maisons d'Afrique de l'ouest (apus affinis ssp. aerobateswest african little swift)
  • Martinet sp. (apus sp.) [A suivre sur Ornithondar]
  • Martin-pêcheur pie (ceryle r. rudispied kingfisher), 1 ind. {01 6, 7h+} [berge méridionale de la Doué]
  • Bergeronnette grise (motacilla a. albawhite wagtail), 1 + 1 ind. {01 5, 16h+}{01 6, 7h+} [berges de la Doué]
  • Bergeronnette printanière (motacilla f. flavablue-headed wagtail), 1 ind. dans le jardin de l'hôtel {01 6, 7h+} ['Chez Joseph']
  • Bulbul des jardins (pycnonotus barbatus ssp. inornatusgarden bulbul), NC
  • Traquet motteux (oenanthe o. oenanthenorthern wheatear), 1 ind. + 1 ind. mâle ad. avec une traquet isabelle {01 6, 7h+} [berge méridionale de la Doué]
  • Traquet isabelle (oenanthe isabellinus, isabelline wheatear), 1 ind. en compagnie d'un traquet motteux mâle sous le charme... {01 6, 7h+} [berge méridionale de la Doué]
  • Alouette calandrelle (calandrella brachydactyla ssp., greater short-toed lark ssp.), 1 ind. à l'envol {01 6, 7h+} [berge méridionale de la Doué]
  • Moinelette à oreillons blancs du Sénégal (eremopterix leucotis ssp. melanocephalus-Senegal- chestnut-backed sparrow-lark), 1 ind. femelle {01 6, 7h+} [berge méridionale de la Doué]
  • Hirondelle rustique (hirundo r. rusticabarn swallow), 1+ ind. en vol passant {01 6, 7h+} [berges de la Doué] 
  • Agrobate podobé (cercotrichas p. podobeblack scrub-robin), 1+ ind. {01 6, 7h+} [berges de la Doué] 
  • Hypolaïs obscure (iduna opacawestern olivaceous warbler), 1 ind. {01 6, 9h} ['Chez Joseph']
  • Pouillot véloce (phylloscopus c. collybita, common chiffchaff), 1 ind. {01 5, 16h+} [berges de la Doué] + 1 ind. dans le jardin de l'hôtel {01 6, 7h+} ['Chez Joseph'] + 1 ind. moucheronnant dans un 'arbuste à balais' + 2 ind. avec une passerinette {01 6, 7h+} [berge méridionale de la Doué]
  • Fauvette (passerinette) de Tschusi (curruca inornata ssp. inornata ou/et iberiaewestern subalpine warbler), 1 ind. mâle + 2 ind. ind. {01 5, 16h+} (et 1 + 2 ind. {01 6, 7h+}) + 1 ind. avec deux pouillots véloces [berge méridionale de la Doué]
  • Fauvette orphée (curruca h. hortensis, western orphean warbler), 1 ind. {01 6, 7h+} [berge méridionale de la Doué]
  • Prinia à front écailleux (spiloptila clamanscricket longtail), ~2 ind. dans des 'arbustes à balais' {01 5, 16h+} [berge méridionale de la Doué]
  • Cratérope fauve (argya fulva ssp. buchananisouth-western fulvous chatterer), 8 ind. dont leur guetteur {01 6, 7h+} [berge méridionale de la Doué]
  • Souïmanga à longue queue (cinnyris p. pulchellusbeautiful sunbird), 1 ind. mâle en mue postnuptiale {01 5, 14h+} + quelques ind. d'âges différents {01 6, 9h} ['Chez Joseph']
  • Pie-grièche (méridionaledu désert (lanius -meridionaliselegans ssp. elegansSaharan shrike), 1 + 1 ind. {01 5, 16h+} (et 1 ind. {01 6, 7h+}) [berge méridionale de la Doué][berge méridionale de la Doué]
  • Pie-grièche à tête rousse (lanius s. senatorwoodchat shrike), 1 ind. en compagnie d'un choucador à ventre roux {01 5, 16h+} [berge méridionale de la Doué]
  • Drongo brillant (dicrurus adsimilis ssp. divaricatus, -Senegal- fork-tailed drongo), 1 ind. {01 5, 16h+} [berges de la Doué] + 1 ind. sur le fil {01 5, 18h+} ['Chez Joseph']
  • Corbeau pie (corvus albuspied crow), 1 ind. en vol {01 6, 7h+}
  • Choucador à oreillons bleus (lamprotornis c. chalybaeusgreater blue-eared glossy-starling), 10+ ind. {01 5, 16h+} [berges de la Doué] + 2 ind. dans le jardin de l'hôtel {01 6, 7h+} ['Chez Joseph']
  • Choucador à longue queue (lamprotornis caudatuslong-tailed glossy-starling), 4 ind. {01 5, 14h+} + 5 à 6 ind. {01 6, 9h} [berge méridionale de la Doué et jardin 'Chez Joseph']
  • Choucador à ventre roux (lamprotornis pulcherchestnut-bellied starling), 1+ ind. {01 5, 16h+} [berges de la Doué]
  • Moineau gris (passer g. griseusnorthern grey-headed sparrow), 1 ind. avec un 'indien' et des dorés {01 5, 16h+} + ~5 ind. {01 6, 7h+} [berge méridionale de la Doué]
  • Moineau domestique indien (passer domesticus ssp. indicus, -indianhouse sparrow), plusieurs ind. {01 5, 14h+} ['Chez Joseph']
  • Moineau doré (passer luteusSudan golden sparrow), centaines d'ind. {01 5, 16h+} [berges de la Doué]
  • Amarante (commun) à bec rouge (du Sénégal, lagonosticta s. senegalared-billed firefinch), 1 ind. mâle ad. {01 6, 7h+} [berge méridionle de la Doué]
  • Capucin bec-d'argent (euodice c. cantans, african silverbillmauritanian silverbill), 2 ind.{01 5, 14h+} [berge de la Doué]
  • Serin à croupion blanc du Sénégal (crithagra leucopygia ssp. riggenbachi), cc local {01 5, 14h+} {01 6, 9h} ['Chez Joseph']

Entendu:
Francolin à double éperon (pternistis b. bicalcaratusdouble-spurred francolin), 1+ ind. {01 6, 7h+} [berges de la Doué] / Vanneau éperonné (vanellus spinosus) {01 6, 7h+} [berges de la Doué] / Chevalier guignette (actitis hypoleucos), 1 ind. alarme {01 6, 7h+} [berges de la Doué] / Touraco gris (crinifer piscatorwestern grey plantain-eater), 1 ind. {01 5, 16h+} [berge septentrionale de la Doué] / Calao occidental (tockus kempiwestern red-billed hornbill) {01 6, 7h+} [berges de la Doué] / Barbican de Vieillot d'Afrique de l'ouest (lybius vieilloti ssp. rubescens), 1 ind. {01 5, 14h+} et 1 ind. {01 6, 7h+} [berge de la Doué] / Huppe fasciée d'Afrique de l'ouest (upupa -epopssenegalensis ssp. senegalensis), 1 ind. pupule sur la rive d'en face {01 5, 16h+}{01 6, 7h+} + 2 ind. {01 6, 7h+} [berges de la Doué] / Bulbul des jardins (pycnonotus barbatus ssp. inornatus) {01 6, 7h+} [berges de la Doué] / Agrobate podobé (cercotrichas p. podobe), 1+ ind. {01 6, 7h+} [berges de la Doué] / Irrisor moqueur du Nigeria (phoeniculus purpureus ssp. guineensis) [berge méridionale de la Doué] / Hypolaïs obscure (iduna opaca), 1 ind. {01 6, 9h} ['Chez Joseph'] / Prinia à front écailleux (spiloptila clamans), 1+ ind. {01 6, 7h+} [berge méridionale de la Doué] / 

Ci-dessous, de haut en bas et de g. à d.:
choucador à oreillons bleus sur balanites aegyptiaca (01 6, 8h46)
drongo brillant sur le fil...
choucador à oreillons bleus avec choucadors à longue queue (01 5, 16h30-32) - vanneau éperonné... avec ses armes ! (01 5, 17h57)
Berge méridionale de la Doué, Gamadji Saré 2018 01 5-6 / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -

AUTRES: 

Entendu:
Epomophore de Gambie (epomophorus gambianis, gambian epauletted fruit bat), au moins 1 ind. (01 5, ~20h) [jardin de l'auberge] /

Terriers à renard(s) pâle(s) (vulpes pallida ssp. pallida) et chat ganté - ou haret (felis silvestris ssp.) 
Empreintes de renard pâle - dont deux sujets marchant parallèlement-, de chat sp., de petite Gerboise d'Egypte (gerboise du désert, jaculus jaculuslesser egyptian jerboa)

Indices: empreintes et terriers...
Du renard pâle au chat ganté; 
lièvre, gerboises, gerbilles et tout plein de petites pattes...

A quelques encablures de la Doué, un immense champ de tunnels fraîchement creusés par vulpes pallida
Avec Bram Piot 2018 01 6 matin / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les images pour agrandir -

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues