" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon, 1737
" Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde "
- Albert Camus

dimanche 31 janvier 2016

31, du renard pâle - le moins connu de tous les canidés !

Renard pâle - vulpes pallida
2016 01 31, 17h29 /  © Photo par Frédéric Bacuez

* Aire communautaire patrimoniale des Trois-Marigots.
Quelque part au nord du marigot de N'Guisset -

12h20-18h55-
En véhicule 4x4 et à pied.
Avec Alix & Daniel Mignot.
Temps: vent d'harmattan s'atténuant progressivement au fur et à mesure de l'après-midi

A défaut de planque camouflée plus rapprochée, affût décontracté à quelques dizaines de mètres des terriers dans lesquels nous avions précédemment vu s'engouffrer le chat ganté (felis silvestris lybica). Contre le vent d'harmattan, nous nous installons pour guetter son éventuelle sortie car le petit félin semble suffisamment tranquille ici pour effectuer des sorties diurnes, même au zénith. L'attente est longue... Il est quasiment 16h quand en lieu et place du félidé c'est un canidé qui émerge d'un terrier ! Bon sang ! C'est un renard pâle (vulpes pallida), à droite dans mon champ de vision, puis un second, dans la ligne de mire de mes amis. Apparition fugace: un renard se gratte nerveusement le cou et les grandes oreilles roses, jette un oeil sombre mais distrait sur les environs, plonge la tête dans l'entrée de sa galerie et en éjecte plusieurs pelletées de sables rouges, entre les pattes arrière. Voilà notre surprise du jour reparti dans les profondeurs de l'antre, sombre et fraîche... Jusqu'à notre départ peu avant 18h, le même renard sortira de son terrier quasiment tous les trois-quarts d'heure (15h55-56 / 16h42 et 16h48-49 / 17h28-29) : même séance de démangeaisons, de prise de soleil, de balayage du regard panoramique... A l'évidence, le réveil et l'émergence se font très lentement avant la sortie crépusculaire et les déambulations noctambules...

Le moins connu de tous les canidés (UICN dixit) !

Nota 1: le Renard pâle (vulpes pallida ssp. pallidapale fox, african sand foxpallid fox) remplace au sud du Sahara le renard de Rüppell (renard famélique, vulpes rueppellii) qui lui-même succède au renard roux (vulpes vulpes) sur les marges méridionales du Maghreb. Notre petit canidé est un habitant typique de la bande sahélienne, depuis la Mauritanie et le Sénégal à l'ouest jusqu'au Soudan et à l'Erythrée à l'est. Son aire de distribution évolue cependant au rythme des cycles trentenaires humides ou secs. Suite aux interminables décennies de sécheresses (1970-90s), le renard pâle a même élargi sa répartition à quelques savanes pré-guinéennes, par exemple dans le nord du Bénin. 
Le renard pâle creuse des galeries labyrinthiques et peu discrètes, généralement profondes de trois mètres mais allant parfois jusqu'à quinze mètres, ouvrant sur de petites chambres douillettement aménagées d'un tapis de feuillages et d'herbages secs. Ce réseau parfois très dense s'étale sur un périmètre assez grand - comme ici-, permettant l'accueil d'une famille à l'évidence élargie. Le renard pâle étant un animal grégaire et social, l'abondance de ses terriers est une aubaine pour d'autres petits rôdeurs de la brousse sahélienne, qui s'en servent d'abri voire de couche; ainsi du chat ganté, nous l'avons vérifié, mais aussi de la mangouste ichneumon (herpestes ichneumon) et du porc-épic à crête (hystrix cristata). Le varan de savane (varanus exanthematicus) y trouvera la fraîcheur par temps de canicule. Néanmoins, on n'en sait guère plus sur la structure et la hiérarchie sociales de vulpes pallida, sans doute complexes, ainsi que de sa distribution et de son abondance. Éclectique dans son alimentation - des rongeurs, des oiseaux, des oeufs, des reptiles et même des insectes, avec un faible pour les fruits sauvages comme le melon sauvage et différentes baies de la savane-, le renard blond des sables n'hésitera pas à se faire un gallinacé ou une volaille domestique si l'occasion se présente... Nos Goupils sahéliens n'ont rien à espérer, ici, à mille lieues de toute basse-cour ! L'élevage, dans ces lointains septentrionaux des Trois-Marigots, c'est du bovin, encore du bovin, rien que du bovin ! Et les bergers peuhls qui passent à proximité des tanières n'ont que faire de ces petits chiens inoffensifs...

GVS / Vulpes pallida, in Guide des vertébrés du Sahara, dessin par Jean Chevallier

Ci-dessous:
Renard pâle - vulpes pallida, à l'orée de son réseau de tunnels...
Quelque part dans les Trois-Marigots septentrionaux, 2016 01 31 16h48-17h30 / © Photos par Frédéric Bacuez


" (...) This is the least known of all the canids, 
and studies on its distribution, status and ecological requirements are needed. "




Yurugu, le renard totémique des Dogons (et de Marcel Griaule)

Nota 2: le renard pâle est moins connu dans la nature que dans la mythologie dogon et la relation qui en a été faite par les ethnologues Marcel Griaule*1 (1898-1956) et Germaine Dieterlen*2 (1903-1999). Cerclées d'alignements de pierres, les Tables de divination*3 dans la falaise de Bandiagara (Mali) sont des rectangles tracés dans le sable virginal, piqueté de batonnets et ponctué de graines d'arachides. Au bout de la table, on dispose de la nourriture pour attirer le renard. Les empreintes du canidé laissées sur le site seront ensuite interprétées par le devin pour dire le passé et le futur des ouailles. Car le renard pâle, incarnation du savoir ésotérique, est à la source de la cosmogonie dogon - même si, comme partout dans l'Afrique sahélo-soudanienne, un Islam idéologiquement exclusif tend à éradiquer les ultimes traces des croyances identitaires de cette Afrique nouvelle toujours plus aculturée. Dans la mythologie dogon, le renard pâle est un "être unique et imparfait", Yurugu, qui représente le chaos, un chaos nécessaire à la compréhension du monde*4.

*1 Le renard pâle, Tome 1, fasc. 1, Le mythe cosmogonique. La création du monde, par Marcel Griaule et Germaine Dieterlen, Institut d'ethnologie, Université de Paris, 1965, 538 p.
*2 Regarder: Sur les traces du renard pâle, un film par Germaine Dieterlen, Jean Rouch et Luc de Heusch, 1983, Ed. Montparnasse 2010 
*3 Regarder: Les prédictions du renard pâle, par Anne Morin in Youtube, 2013 01
*4 Le renard pâle et la reconstruction du mythe dogon 

Aux alentours des terriers: cinq rémiz du Soudan (décidément) !

Tandis que mes complices veillent à proximité des terriers du renard, je fais un tour dans les parages, dans la dune qui descend vers la vaste cuvette du N'Guisset (cf. photos ci-après). Au loin, dans les brumes de chaleur et d'harmattan, l'étale d'eau et les gigantesques herbiers contrastent avec l'environnemment sec des tannes et des dunes qui enserrent la dépression. L'ambiance est ici aride. Entre les touffes éparses d'euphorbia basalmifera, une belle densité de moinelettes des deux espèces: il y a un nombre élevé de mâles immatures et subadultes d'eremopterix leucotis (cf. photos ci-après). Dans les arbres, l'ombre abrite une foultitude d'oiseaux; si les travailleurs à bec rouge (quelea quelea) se reposent dans la frondaison des bosquets, ce sont les petits insectivores qui titillent mon intérêt: pouillot de Bonelli (phylloscopus bonelli), érémomèle à croupion jaune (eremomela icteropygialis) de la race alexandericrombec sitelle (sylvietta brachyura), et surtout un quatuor de rémiz du Soudan (anthoscopus punctifrons). Peu farouches, ces dernières s'accrochent aux cosses torsadées (encore vertes) des acacias tortilis de la race sahélienne raddiana, autour desquelles elles se balancent et tournoient comme des acrobates, souvent la tête en bas, agitées d'incessants babils. Décidément, le plus petit de nos oiseaux sahéliens est fidèle au rendez-vous ornitho, ces jours-ci (Lire ICI sur Ornithondar) ! 

Ci-dessous:
Paysages contrastés aux marges septentrionales du marigot de N'Guisset, 
berges occidentale (ci-dessous à g. et au centre) et orientale, 2016 01 31 / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -



Salvadora persica à l'orient de la cuvette du N'Guisset
2016 01 31, 15h20 / © Photo par Frédéric Bacuez

OISEAUX / 50 espèces cochées, 1 sp. entendue
MAMMIFÈRES / 3 espèces cochées
AUTRES / 1 espèce

Vu:
  • Pélican gris (pelecanus rufescenspink-backed pelican), au moins 10 ind. à la curée (cf. photo ci-dessous) [digue traversière, marigot de Khant-nord]
  • Cormoran africain (phalacrocorax africanuslong-tailed cormorant), 2+ ind. en vol [nord du marigot de N'Guisset]
  • Héron garde-boeuf (bubulcus ibiscattle egret), systématiquement avec les (nombreux) troupeaux de bovins 
  • Aigrette (dimorphe) des récifs (à gorge blanche, egretta gulariswestern reef egret), 20+ ind. à la curée [digue traversière, marigot de Khant-nord]
  • Aigrette garzette (egretta garzettalittle egret), dizaines d'ind. à la curée [marigot de Khant, deux digues]
  • Grande aigrette (egretta albagreat egret), 80+ ind. à la curée [marigot de Khant à la digue de Mengueye]
  • Héron cendré (ardea cinerea, grey heron), 1 ind. en vol [marigot de Khant-nord]
  • Spatule blanche (d'Europe, platalea leucorodiaeurasian spoonbill), quelques ind., le plus souvent en vol [marigot de Khant]
  • Busard cendré (circaetus pygargus, Montagu's harrier), 1 ind. mâle ad., chassant [à l'occident du marigot de N'Guisset]
  • Rapace sp. indéterminée, 1 ind. perché
  • Francolin à double éperon (francolinus bicalcaratus, double-spurred francolin), 3 + 1 + 5 + 2 ind., en toute fin de journée
  • Talève sultane (porphyrio porphyrio ssp. madagascariensis, african swamphen), 2 ind. immatures [digue traversière du marigot de Khant-nord - rarement observée sur ce site]
  • Échasse blanche (himantopus himantopus, black winged stilt), plusieurs dizaines d'ind. [marigot de Khant, deux digues]
  • Courvite de Temminck (cursor temminckiiTemminck's cursor),  2 ind. en cc + 1 ind. ad. avec 2 pulli (18h15, cf. photos ci-dessous) [à l'occident du marigot de N'Guisset]
  • Gravelot pâtre (charadrius pecuariusKittlitz's plover), duo [à l'occident du marigot de N'Guisset]
  • Vanneau éperonné (vanellus spinosusspur-winged lapwing)
  • Combattant varié (philomachus pugnaxruff), toujours en effectifs dérisoires [marigot de Khant] + quelques ind. épars [marigot de N'Guisset]
  • Chevalier sylvain (tringa glareolawood sandpiper)
  • Guifette moustac (chlidonias hybrida, whiskered tern), 1 ind. en vol [marigot de Khant-nord]
  • Ganga à ventre brun (pterocles exustuschestnut-bellied sandgrouse), 2 ind., mâle & femelle (cf. photo ci-dessous) et 1 ind. mâle à proximité [interdunaire entre marigots 1 et 2] + 4 ind. à l'envol (~18h20)
  • Tourterelle masquée (oena capensisNamaqua dove)
  • Tourterelle maillée (streptopelia senegalensis, laughing dove)
  • Tourterelle pleureuse (streptopelia decipiensafrican mourning dove)
  • Coliou huppé (à nuque bleue, 'oiseau-souris', urocolius macrourusblue-naped mousebird), particulièrement fréquent dans notre zone d'affût, nombreuses troupes [alentours des terriers de renards pâles]
  • Rollier d'Abyssinie (coracias abyssinicusabyssinian roller), 3 ind. en tout
  • Huppe fasciée ssp. (upupa epops ssp., hoopoe ssp.), 1 et 1 ind. [alentours des terriers de renards pâles] + 3 ind. [à l'occident du marigot de N'Guisset] + 1 ind. [interdunaire entre marigots 1 et 2]
  • Calao à bec rouge (tockus e. kempired-billed hornbill)
  • Pic goertan (dendropicos goertae, grey woodpecker), 1 ind. mâle [à l'occident du marigot de N'Guisset]
  • Alouette calandrelle (calandrella brachydactyla ssp., greater short-toed lark), deux volées sur le même site [toujours le même au nord du marigot de N'Guisset !], l'un de ~45 ind. l'autre de 20+ ind.
  • Cochevis huppé (galerida cristata ssp. senegallensiscrested lark)
  • Moinelette à oreillons blancs (eremopterix leucotis ssp. melanocephaluschestnut-backed sparrow lark), nombreux ind. dont plusieurs mâles immatures (cf. photo ci-dessous à d.) [alentours des terriers de renards pâles]
  • Moinelette à front blanc (eremopterix nigriceps ssp. albifronsblack-crowned sparrow lark), quelques ind., souvent par paire, mâle et femelle (cf. photo ci-dessous à g.) [alentours des terriers de renards pâles]
  • Hirondelle de rivage (riparia ripariacommon sand martin), dizaines d'ind. en particulier en fin de journée, en vols Trois-Marigots>Lampsar
  • Hirondelle rustique (hirundo rustica, barn swallow), plusieurs ind. chassant au-dessus des herbages [zone de Toddé]
  • Bergeronnette flavéole (motacilla flava ssp. flavissima, english wagtail), 1 ind. 
  • Bergeronnette printanière (motacilla flava ssp. flavayellow wagtail), dizaines d'ind. accompagnant les troupeaux de bovidés
  • Traquet motteux (oenanthe oenanthenorthern wheatear), 1 ind. mâle [alentours des terriers de renards pâles] + 1 + 1 ind. [à l'occident du marigot de N'Guisset]
  • Erémomèle à croupion jaune (eremomela icteropygialis ssp. alexanderi, yellow-bellied eremomela), 1 ind., chanteur [alentours des terriers de renards pâles]
  • Pouillot de Bonelli (phylloscopus bonelli, western Bonelli's warbler), 1+ ind. [alentours des terriers de renards pâles]
  • Fauvette passerinette (sylvia cantillans, subalpine warbler), 1+ ind. [alentours des terriers de renards pâles]
  • Crombec sitelle (sylvietta brachyura, northern crombec), 1 ind. en compagnie d'un pouillot de Bonelli et de quatre rémiz du Soudan [alentours des terriers de renards pâles]
  • Rémiz du Soudan (Rémiz à front ponctué, anthoscopus punctifronsSennar penduline titSennar/Sudan kapok tit), 1 + 4 ind. peu farouches et fort occupés à chercher l'insecte autour des cosses des acacias raddianas (cf. photos ci-dessous) [alentours des terriers de renards pâles]
  • Pie-grièche à tête rousse (lanius senatorwoodchat shrike), quelques ind. - dont deux sujets [alentours des terriers de renards pâles]
  • Brubru africain (nilaus afer, brubru), 1 à 2 ind., chanteurs [alentours des terriers de renards pâles]
  • Choucador à oreillons bleus (lamprotornis chalybaeusgreater blue-eared starling)
  • Choucador à ventre roux (lamprotornis pulcher, chestnut-bellied starling)
  • Moineau doré (passer luteus, Sudan golden sparrow
  • Alecto à bec blanc (bubalornis albirostriswhite-billed buffalo weaver), notamment en vols passants de fin d'après-midi [alentours des terriers de renards pâles]
  • Travailleur à bec rouge (quelea queleared-billed quelea), en très grand nombre: des troupes extrèmemement bruyantes dans les arbres immergés [nord du marigot de N'Guisset] + [alentours des terriers de renards pâles]
  • Capucin bec-d'argent (euodice cantansafrican silverbill), quelques ind., par deux fois

Ci-dessous, de g. à d.:
Moinelette à front blanc, mâle - Pélicans gris à la curée, marigot de Khant-nord - Moinelette à oreillons blancs, mâle immature en mue
Trois-Marigots 2016 01 31 / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -


Gangas à ventre brun/châtain - pterocles exustus, femelle (à g.) et mâle (à d.)
Interdunaire entre marigot de Khant-nord et Ngalam/Marigot de N'Guisset 2016 01 31 13h15 / © Photo par Frédéric Bacuez


Ci-dessus:
Courvite de Temminck - cursor temminckii, adulte et poussin
Trois-Marigots 2016 01 31, 18h15 / © Photos par Frédéric Bacuez

Un courvite de Temminck avec deux pulli 
- qu'importe la saison pour se reproduire, chez lui: "de novembre à août", selon Morel... !

Bis repetita: 
et cinq rémiz du Soudan dans les acacias tortilis ssp. raddiana !
(lire et voir: ICI sur Ornithondar, 2016 01 28

Ci-dessous:
Rémiz du Soudan - anthoscopus punctifrons, dans acacia raddiana
Trois-Marigots 2016 01 31 15h35 / © Photos par Frédéric Bacuez



Un cadavre de milan sp. (milvus migrans ssp.) [alentours des terriers de renards pâles, cf. photo en bas de notule]

Entendu:
Coliou huppé (urocolius macrourus[alentours des terriers de renards pâles] Pic goertan (dendropicos goertae), 1+ ind. [alentours des terriers de renards pâles] / Tchagra à tête noire (tchagra senegalus, black-headed tchagra), 1 ind. [alentours des terriers de renards pâles] / Brubru africain (nilaus afer), 1+ ind. [alentours des terriers de renards pâles] /

AUTRES:
  • Chat ganté (chat sauvage d'Afrique, felis silvestris ssp. lybica, african wild cat)
  • Renard pâle (renard blond des sables, vulpes pallida ssp. pallida, pale fox, african sand fox, pallid fox), au moins 2 ind  - peut-être 3- dont sujet régulièrement observé au seuil de son tunnel, entre 16h et 17h30 (cf. photos en bas et en haut de notule)
  • Phacochère commun (phacochoerus africanus, common warthog), groupe de 8 ind. tous immatures, avec de belles moustaches rousses ! [à l'orient du marigot de Khant-nord] + 3 ind., dont un sujet de grande taille, s'obstinant à courir parallèlement à la piste (~18h25, cf. photo en bas de notule)
  • Patas 'singe rouge' (erythrocebus patas, patas monkey), 2 ind. guetteurs [à l'orient du marigot de Khant-nord]
  • (petit) Monarque d'Afrique (danaus chrysippus ssp. chrysippuscommon plain tigerlesser wandererqueen butterfly, 'african queen')
  • Libellules sp. divers
Ci-dessous, de g. à d.:
Restes de milan sp., près des terriers de renards pâles/chat ganté - Renard pâle à l'entrée de son tunnel - Phacochère revenant du marigot
Trois-Marigots 2016 01 31 / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -

jeudi 28 janvier 2016

28, des Trois-Marigots à la mare Aguima - et deux rémiz du Soudan !

Rémiz du Soudan - anthoscopus punctifrons, rémiz à front ponctué...
Zone Aguima, 206 01 28, 16h05 / © Photo (détail) par Frédéric Bacuez


* Aire communautaire patrimoniale des Trois-Marigots et zone amodiée Aguima -

8h-18h40-
En véhicule 4x4, avec le chauffeur Daouda Fall
Guide pour Peter Schuppli, Ursula & Max Steffen (voir sur ma page Facebook en accès libre)
Avec les aimables encouragements - et le pique-nique- de Marie-Caroline Camara* !
* Maison d'hôtes Au fil du fleuve, Saint-Louis-du-Sénégal
Temps: assez chaud (jusqu'à 36°), ciel bleu légèrement voilé de poussières en suspension.

Ci-contre: dans les dunes quelque part entre Trois-Marigots et Ndiaël...
Avec Ursula, Max, Peter et Daouda, 206 01 28 17h15 / © Photo par Frédéric Bacuez


La talève d'Allen porte sur son front les couleurs nuptiales !

La curée a changé de pêcherie, sur le marigot de Khant ! Fini, le rassemblement en travers de la digue nord comme un barrage de taxis parisiens ou d'agriculteurs bretons... Tout ce beau monde a gagné de nouveaux territoires festifs, en différents points du long marigot (cf. photos ci-dessous). Près de la digue de Mengueye, les ardéidés ont été rejoints par deux bataillons de pélicans, blancs et gris (pelecanus onocrotalus et rufescens), une palanquée de spatules eurasiennes (platalea leucorodia, parmi lesquelles au moins une baguée, c'est le moins !) et quelques ibis falcinelles (plegadis falcinellus). Nouvelle confirmation, ce matin, de l'augmentation des effectifs du pélican gris dans le delta sénégalais. Sur la digue de Tylla, le Ngalam fait toujours remonter ses eaux claires vers les marigots de N'Guisset et de N'Diassew - du jamais vu ! Dans l'univers marécageux du site, c'est à ne plus rien comprendre aux abrégés de la reproduction aviaire - il n'y a plus de saison, mon bon monsieur...: encore des gallinules avec leur ribambelle duvetée aux trousses (cf. photo ci-dessous à g.), des talèves et des râles immatures, et... une talève d'Allen (porphyrio alleni) en mode reproduction: cette fois, la plaque frontale jaunâtre (tendance légère au vert pomme) est bien visible et prouve que notre discret rallidé est une femelle fin prête pour la noce (cf. photo ci-dessous) - bientôt au coeur de la saison sèche ! A la mare Aguima, les gravelots pâtres (charadrius pecuarius) ne sont pas en reste: si certains sujets se contentent d'un plumage relativement terne de 'contre-saison', d'autres pavoisent dans la gadoue, fiers de leurs tout nouveaux habits de reproducteurs (cf. photos ci-après)...

Ci-dessous:
à g., gallinule poule-d'eau et pulli - à d., talève d'Allen, femelle en plumage nuptial
Ngalam à la digue de Tylla, 2016 01 28 / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -




Ci-dessus:
Spatules blanches au marigot de Khant / Courtesy © photos par Peter Schuppli pour Ornithondar
Pélicans blancs et pélicans gris, échasses blanches, spatules blanches, ibis falcinelles, aigrettes et ardéidés divers 
2016 01 28 matin au marigot de Khant / © Photos par Frédéric Bacuez

Ci-dessous:
gravelots pâtres en mue nuptiale (à g. et à d.) à la mare Aguima (au centre)
2016 01 28 16h15-30 / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -



Ci-dessus:
Zone amodiée Aguima ou AIV Ndiaël ?
2016 01 28 16h10 / © Photo par Frédéric Bacuez


La mare Aguima, combien de semaines encore ?

A la mare Aguima (cf. photos ci-dessus), réduite à la portion congrue, il y a foule autour de l'eau bientôt vaseuse. Nous arrivons avec les colonnes des bovidés, c'est l'heure de l'abreuvoir, tant qu'il y a encore à boire. La ribambelle des petits oiseaux qui profitent des empreintes laissées dans la boue par les vaches est remontée dans les arbustes riverains. Les branches sont littéralement couvertes de travailleurs à bec rouge (quelea quelea), de capucins bec-d'argent (euodice cantans), d'amadines cou-coupé (amadina fasciata), de moineaux dorés (passer luteus) et de tisserins (ploceus sp.). Les bergeronnettes (motacilla sp.) profitent du charivari pour se servir dans la nuée d'insectes soulevée par les bovins.

Oedicnèmes tachards et courvites de Temminck cavalent ainsi que le lièvre !

Dans la steppe au nord des Marigots, à défaut de courvite isabelle (cursor cursor, Lire ICI sur Ornithondar), deux couples de courvites de Temminck (cursor temminckii) aussi peu farouches que des lions urinant sur un pneu de voiture dans le Masaï Mara kenyan (cf. photo ci-dessous à d.)... Comme dans ces pays où il reste encore quelques animaux plus gros qu'un chat, même sauvage, nos limicoles sont peu farouches - tant que l'Homme reste dans sa voiture. Les infatigables randonneurs tout occupés à la capture des insectes du sable n'ont cure de notre présence mais il suffit d'entrouvrir la portière pour que les marathoniens qu'ils sont détalent à la vitesse d'Hussein Bolt, pour recommencer leur collecte à quelques dizaines de mètres plus loin, sous le soleil ! Au-dessus de la mare Aguima, dans les boisements d'acacias et de balanites, d'autres échassiers trottineurs: deux oedicnèmes tachards (burhinus capensis) sont immobiles, couchés à l'ombre précaire d'un petit arbre dépouillé. En tentant l'approche pédestre, un lièvre des buissons (lepus saxatilis) démarre quasiment dans nos pieds et déclenche la panique; les limicoles à grandes enjambées s'éloignent vers d'autres ombrages încertains, peu enclins à l'envol (cf. photos ci-dessous). Des quatre espèces d'oedicnèmes pouvant fréquenter le Sénégal (un paléarctique d'hiver, trois afrotropicaux), le tachard est le plus déserticole, le plus timide et le plus cryptique, pas rare mais localisé, affectionnant les boisements clairs aux sols nus jonchés de branchages morts.

Ci-dessous, de g. à d.:
Huppe fasciée eurasienne - Tchagra à tête noire - Courvite de Temminck
2016 01 28 / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -



Ci-dessus:
Oedicnème tachard et lièvre des buissons, près de la mare Aguima
2016 01 28, 15h55 / © Photos par Frédéric Bacuez


De la houppe de huppe à gogo...
- Mes Suisses ébaubis en sont tout ébaudis (et inversement) !

Dans la brousse sablonneuse, creusée de sillons rarement en eau et qui suit l'extrémité méridionale du Ndiaël, nos visiteurs suisses sont aux anges ! Eux qui voulaient voir quelques houppes de huppes fasciées (upupa epops) sur leurs terres d'hiver sont miraculeusement servis: c'est un peu le Davos des huppes ! Pas loin d'une dizaine de représentants de l'oiseau mythologique arpentent et sondent énergiquement les sables, y compris sur les accotements de la piste (cf. photo ci-dessus à g.). Tout à l'heure dans la brousse anthropisée piquetée de hameaux, les quelques Symorg observés avaient l'air de huppes fasciées de la race locale senegallensis. Celles-ci sont bel et bien des européennes de la race nominale epops. Même Daouda, notre chauffeur, a vite fait de s'improviser expert es huppes, avec ce don inimitable de repérer sans effort les petites choses de la brousse, même quand on est citadin, même quand on n'y connaît rien, ce qui me laisse toujours... ébaubi depuis mon adolescence burkinabè.

A portée d'ailes de ce qui reste d'eau dans la mare Aguima, presque sèche cette année je ne sais pourquoi, au-dessus du lièvre et des tachards, un intenable duo de l'improbable rémiz du Soudan (anthoscopus punctifrons) inspecte méticuleusement les moindres anfractuosités des branches, les moindres nervures des feuilles, les moindres recoins des cosses d'un acacia tortilis raddiana (cf. photos ci-après et en haut de notule). Pour ce coup, je suis bien seul: primo, à avoir décelé et aussitôt identifié les petites boules de plumes nerveuses; secondo, à m'ébaudir de cette rencontre inattendue, de cette observation peu fréquente - et  surtout dans de si bonnes conditions. (mais) Ce ne sont que de petits piafs, j'en conviens... Egoïstement, ma journée ornithologique est (aussi) un triomphe !

Le plus petit de nos oiseaux 
- comme une aiguille dans une botte de foin !

Nota: avec le (petit) pic gris (dendropicos elachus, lire ICI sur Ornithondar), la rémiz du Soudan (anthoscopus punctifrons) est l'un des deux oiseaux-pour-ornithos emblématiques des Trois-Marigots ! Il faut beaucoup de persévérance, et surtout beaucoup de chance, pour croiser l'une et l'autre de ces deux spécialités sahéliennes, toujours localisées et dont notre zone ferme au sud-ouest la distribution régionale. Les deux curiosités sont aussi des espèces de petite taille, la rémiz du Soudan étant la plus petite de toutes les espèces d'oiseaux de notre Sahel - et la seconde plus petite (7,5-8 cm) dans le pays après sa cousine des savanes la rémiz à ventre jaune (anthoscopus parvulus, 7-8 cm). En ce qui concerne la rémiz du Soudan, cette répartition à travers l'Afrique sahélienne est très étroite, fragmentée à partir du Tchad jusqu'à l'Erytrée. En Afrique occidentale, on pourra rencontrer cette rémiz dans toutes les régions sèches à boisements clairs dominés par les acacias sp., depuis l’extrême nord-est du Nigeria et du Cameroun aux Niger, Burkina Faso, Mali, dans le sud de la Mauritanie et le nord du Sénégal. Au pays de la Teranga tcha tcha, les circuits ornithologiques ont pour habitude de rechercher la rémiz dans la région de Richard-Toll mais c'est dans le Ferlo que sa répartition demeure la plus régulière.
  

Rémiz du Soudan - anthoscopus punctifrons, rémiz à front ponctué...
Zone Aguima, 206 01 28, 16h05 / © Photo (détail) par Frédéric Bacuez

OISEAUX / 91 + 1 espèces et ssp. cochées, 2 sp. entendues
MAMMIFÈRES / 5 espèces cochées
AUTRES / 2 espèces

Oiseaux du jour:
Talève d'Allen (porphyrio alleni) / Oedicnème tachard (burhinus capensis) / Rémiz du Soudan (anthoscopus punctifrons) /

Vu:
  • Grèbe castagneux (tachybaptus ruficollis ssp., little grebe), 3 ind. - ad. et deux immatures [mare Aguima]
  • Pélican blanc (pelecanus onocrotalusgreat white pelican), 25+ ind. (cf. photo ci-dessus) [marigot de Khant nord]
  • Pélican gris (pelecanus rufescens, pink-backed pelican), ~30 ind. (cf. photo ci-dessus) [marigot de Khant nord]
  • Cormoran africain (phalacrocorax africanuslong-tailed cormorant)
  • Grand cormoran à poitrine blanche (phalacrocorax carbo luciduswhite-breasted cormorant)
  • Anhinga (roux) d'Afrique (anhinga rufa, african darter), quelques ind., mâles et femelles et un immature en vol passant + un sujet au séchage [Ngalam, digue de Tylla] + vol de 12 ind. [marigot de N'Guisset]
  • Crabier chevelu (ardeola ralloidessquacco heron)
  • Héron garde-boeuf (bubulcus ibiscattle egret
  • Aigrette (dimorphe) des récifs (à gorge blanche, egretta gularis, western reef egret)
  • Aigrette garzette (egretta garzettalittle egret)
  • Aigrette intermédiaire (egretta intermedia, intermediate egret)
  • Grande aigrette (egretta albagreat egret)
  • Héron cendré (ardea cinerea, grey heron), dont ind. en train de chasser dans les roselières [Khant] ou les herbiers [Ngalam, digue de Tylla]
  • Héron pourpré (ardea purpureapurple heron), plusieurs ind. en train de chasser ou en vol [Ngalam, digue de Tylla]
  • Ibis falcinelle (plegadis falcinellusglossy ibis), quelques ind. au milieu des spatules et ardéidés à la curée (cf. photo ci-dessus) [Khant-nord, depuis la digue-piste de Mengueye]
  • Spatule blanche (d'Europe, platalea leucorodiaeurasian spoonbill), plusieurs dizaines d'ind. à la curée, en compagnie d'échasses blanches et ardéidés divers (cf. photo ci-dessus) [Khant] 
  • Oie-armée de Gambie (plectropterus gambensisspur-winged goose), vol de 8 ind. [Khant-nord depuis la digue traversière des GDS]
  • Dendrocygne fauve (dendrocygna bicolor, fulvous whistling duck), toujours par paires [Ngalam, digue de Tylla]
  • Dendrocygne veuf (dendrocygna viduata, white-faced whistling duck), 1 ind. [Ngalam, digue de Tylla] + centaines d'ind. levés suite à un tir de fusil ! [au nord du marigot de N'Guisset]
  • Sarcelle d'été (anas querquedulagarganey), dont au moins une troupe de ~100 ind. levée par un tir de fusil [nord du marigot de N'Guisset]
  • Balbuzard pêcheur (pandion haliaetus, osprey), 1 ind. [cordon dunaire proche du Khant-nord]
  • Pygargue vocifère (haliaeetus vociferafrican fish eagle), 1 ind. immature levé dans le cordon dunaire boisé [brousses au nord de Tylla]
  • Milan parasite (à bec jaune, milvus parasitus, yellow-billed kite) [décharge de Toddé]
  • Milan noir (milvus migrans ssp. migransblack kite) [N2 et décharge de Toddé]
  • Busard des roseaux (circus aeruginosuswestern marsh harrier), 1 ind. femelle immature [Ngalam, digue de Tylla] + 1 ind. mâle chassant dans le cordon dunaire [au nord du marigot de N'Guisset] + 1 ind. [N2]
  • Circaète Jean-Le-Blanc (circaetus gallicusshort-toed snake eagle), 1 ind. juvénile [brousse dunaire au nord de Tylla] + 1 ind. levé d'un acacia-parasol [brousse dunaire au nord du marigot de N'Guisset]
  • Faucon crécerelle (falco t. tinnunculuscommon kestrel), 1 ind. type femelle
  • Râle à bec jaune (amaurornis flavirostrablack crake) dont sujets subadultes [Ngalam, digue de Tylla]
  • Gallinule poule-d'eau (gallinula chloropuscommon moorhen), dont deux adultes avec pulli dépendants (cf. photo ci-dessus) et autres sujets imm. ou subadultes [Ngalam, digue de Tylla]
  • Talève d'Allen (porphyrio alleni, Allen's gallinule), 1 ind., femelle en habits de reproduction: sa plaque frontale est de couleur vert pomme ! (cf. photo ci-dessus) [Ngalam, digue de Tylla]
  • Talève sultane (porphyrio porphyrio ssp. madagascariensis, african swamphen), quelques ind. ad. - dont sujets perchés à la cime de tamaris immergés- et au moins un sujet immature [Ngalam, digue de Tylla]
  • Foulque macroule (fulica atra)
  • Jacana à poitrine dorée (actophilornis africanusafrican jacana
  • Échasse blanche (himantopus himantopusblack-winged stilt), plusieurs dizaines d'ind. [marigot de Khant-nord] + 2 ind. avec un bécasseau minute et un chevalier sylvain [chenal au nord du marigot de N'Guisset] + quelques ind. [mare Aguima]
  • Oedicnème tachard (burhinus capensis, spotted thick-knee), duo à l'ombre, avec un lièvre (cf. photo ci-dessus) [à quelques centaines de mètres de la mare Aguima]
  • Courvite de Temminck (cursor temminckii, Temminck's cursor), deux cc [nord du marigot de N'Guisset et nord du marigot de N'Diassew]
  • Grand gravelot (charadrius hiaticulacommon ringed plover) [mare Aguima]
  • Gravelot pâtre (charadrius pecuariusKittlitz's plover), quelques ind. en mue nuptiale [mare Aguima]
  • Vanneau (coiffé) à tête noire (vanellus tectusblack-headed lapwing), cc [plateau]
  • Vanneau éperonné (vanellus spinosusspur-winged lapwing)
  • Bécasseau minute (calidris minutalittle stint), quelques dizaines d'ind. [mare Aguima]
  • Combattant varié (philomachus pugnaxruff), très peu [mare Aguima]
  • Chevalier stagnatile (tringa stagnatilis, marsh sandpiper), 1 ind. [mare Aguima]
  • Chevalier sylvain (tringa glareolawood sandpiper)
  • Chevalier guignette (actitis hypoleucos, common sndpiper), 1 ind.
  • Goéland railleur (larus genei, slender-billed gull), au moins deux vols S>N comprenant chacun plus d'une dizaine d'ind. [marigot de Khant nord]
  • Sterne caspienne (sterna caspia, caspian tern), 1 ind. immature en vol passant [Ngalam, digue de Tylla]
  • Sterne hansel (gelochelidon niloticagull-billed tern), dont vol de 31 ind. N>S [marigot de Khant-nord]
  • Ganga à ventre brun (pterocles exustus, chestnut-bellied sandgrouse), 1 seul ind. à l'envol !
  • Tourtelette masquée (oena capensisNamaqua dove)
  • Tourterelle maillée (streptopelia senegalensis, laughing dove)
  • Pigeon roussard (de Guinée, columba guineaspeckled pigeon), ind. dans les environs des fermettes et hameaux et à l'abreuvoir [mare Aguima]
  • Tourterelle pleureuse (streptopelia decipiensafrican mourning dove)
  • Martin-pêcheur huppé (galerita cristata ssp. galerita, Malachite kingfisher), 2 ind. [Ngalam, digue de Tylla]
  • Martin-pêcheur pie (ex alcyon pie, ceryle rudispied kingfisher)
  • Guêpier nain (merops pusilluslittle bee-eater)
  • Coliou huppé (à nuque bleue, 'oiseau-souris', urocolius macrourusblue-naped mousebird)
  • Rollier d'Abyssinie (coracias abyssinicusabyssinian roller)
  • Huppe fasciée d'Europe (upupa epops epopseurasian hoopoe), localement nombreuses, en particulier entre Ndiaël et Trois-Marigots - dont groupe lâche de 7+ ind. sur un petit périmètre (cf. photo ci-dessus) !
  • Huppe fasciée d'Afrique de l'Ouest (upupa epops ssp. senegalensiswest african hoopoe), quelques ind.
  • Alouette chanteuse (mirafra cantillans ssp. chadensissinging bush lark), plusieurs ind. [au nord des marigots n°2 et 3]
  • Alouette calandrelle (calandrella brachydactyla ssp., greater short-toed lark), un seul groupe de ~8 ind. [nord du marigot de N'Guisset]
  • Cochevis huppé (galerida cristata ssp. senegallensiscrested lark)
  • Moinelette à oreillons blancs (eremopterix leucotis ssp. melanocephaluschestnut-backed sparrow lark)
  • Moinelette à front blanc (eremopterix nigriceps ssp. albifronsblack-crowned sparrow lark), quelques ind. localisés [au nord du marigot de N'Guisset]
  • Hirondelle de rivage (riparia ripariacommon sand martin), nombreux ind. au matin en train de chasser au-dessus du marigot [de Khant]
  • Bergeronnette grise (motacilla albawhite wagtail), au moins 3 ind. [mare Aguima]
  • Bergeronnette printanière (motacilla flava ssp. flavayellow wagtail), dizaines d'ind. accompagnant un troupeau de bovins
  • Bergeronnette ibérique (motacilla iberiaespanish wagtail)
  • Rougequeue à front blanc (phoenicurus phoenicurus, common redstart), 1 ind. [près de Tylla]
  • Traquet motteux (oenanthe oenanthenorthern wheatear)
  • Agrobate podobé (cercotrichas podobeblack scrub robin), 1 ind.
  • Phragmite des joncs (acrocephalus schoenobaenus, sedge warbler), plus entendu que vu - mais 1 ind. 'marchant' sur l'eau... [digue de Tylla]
  • Fauvette passerinette (sylvia cantillanssubalpine warbler), dont 2 ind. dans les tamaris [digue de Tylla]
  • Cisticole roussâtre (cisticola galactotes ssp. amphilectuswinding cisticola), 1 ind. chanteur [Ngalam, digue de Tylla]
  • Prinia modeste (prinia subflava, tawny-flanked prinia), deux cc [Ngalam, digue de Tylla]
  • Rémiz du Soudan (Rémiz à front ponctué, anthoscopus punctifrons, Sennar penduline tit, Sennar/Sudan kapok tit), duo chassant les insectes dans les acacias (cf. photos ci-dessus et en haut de notule) [plateau à quelques centaines de mètres de la mare Aguima]
  • Pie-grièche à tête rousse (lanius senatorwoodchat shrike)
  • Pie-grièche méridionale (lanius meridionalis ssp., southern grey shrike), 2 ind. en tout
  • Tchagra à tête noire (tchagra senegalusblack-crowned tchagra), en tout 2 ind. vus (cf. photo ci-dessus)
  • Choucador à oreillons bleus (lamprotornis chalybaeusgreater blue-eared starling)
  • Choucador à ventre roux (lamprotornis pulcher, chestnut-bellied starling)
  • Moineau doré (passer luteus, Sudan golden sparrow)
  • Moineau gris (passer griseus, northern grey-headed sparrow), 1 ind. à l'abreuvoir, avec les queleas [mare Aguima]
  • Alecto à bec blanc (bubalornis albirostriswhite-billed buffalo weaver)
  • Tisserin (masqué) vitellin (ploceus vitellinusvitelline masked weaver)
  • Tisserin à tête noire (ploceus melanocephalus ssp. capitalisblack-headed weaver)
  • Travailleur à bec rouge (quelea queleared-billed quelea)
  • Bengali zébré (sporaeginthus subflavuszebra waxbill), ~2 ind. en tout
  • Capucin bec-d'argent (euodice cantansafrican silverbill), groupes près de l'abreuvoir, avec des amadines [mare Aguima]
  • Amadine cou-coupé (amadina fasciata, cut-throat finch), quelques ind. avec des capucins [mare Aguima]

Et sans doute, en vol, des pouillots de Bonelli (phylloscopus bonelli)...

Entendu:
Francolin à double éperon (francolinus bicalcaratus, double-spurred francolin) / Phragmite des joncs (acrocephalus schoenobaenus) / Tchagra à tête noire (tchagra senegalus), 1 ind. chanteur / (buphage) Piqueboeuf à bec jaune (buphagus africanus, yellow-billed oxpecker) [mare Aguima] /

AUTRES:
  • Chat ganté (chat sauvage d'Afrique, felis silvestris ssp. lybica, african wild cat), sans doute au frais dans le dédale souterrain des terriers...
  • Phacochère commun (phacochoerus africanuscommon warthog), 5 ind. - deux ad. et trois imm. (cf. photo ci-dessous) [Khant-nord oriental] + 6 ind. [brousse au nord de Tylla]
  • Patas 'singe rouge' (erythrocebus pataspatas monkey), quelques ind. [Khant-nord oriental] + groupe non compté [replat interdunaire, brousse au nord de Tylla] + 2+ ind. en compagnie amicale de chèvres (cf. photo ci-dessous à d.)
  • Lièvre des buissons (à oreilles de lapin, de Crawshay, lepus saxatilisscrub hare), 1 ind. levé en approchant à pied un duo d'oedicnèmes tachards (cf. photos ci-dessus) [sur le plateau au-dessus de la mare Aguima]
  • Écureuil terrestre du Sénégal (xerus erythropusstriped ground squirrel), 17 ind. en tout - dont des jeunes sujets ! (cf. photo ci-dessous à g.)
  • Rat roussard du Nil (arvicanthis nilotica, african grass rat), 1 ind. remonte de l'abreuvoir et traverse la digue-piste 
  • (petit) Monarque d'Afrique (danaus chrysippus ssp. chrysippuscommon plain tigerlesser wandererqueen butterfly, 'african queen')
  • Brachythémis à ailes barrées (brachythemis leucosticta, banded groundling), dont digue de Tylla

Lumières du soir, lumières du matin...
Et un record d'écureuils en vadrouille !

Ci-dessous:
à g., écureuil terrestre du Sénégal - xerus erythropus - à d., la chèvre et les patas - erythrocebus patas...
2016 01 28, 17h20 / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -


Phacochères communs - phacochoerus africanus, Khant-nord
2016 01 28, 9h07 / © Photo par Frédéric Bacuez

* Bango -

Perruche à collier (psittacula krameri, rose-ringed parakeet), 2 ind. bavards du matin (8h) / Martin-chasseur à tête grise (halcyon leucocephalagrey-headed kingfisher), 1 ind. sur le fil / Pouillot véloce (phylloscopus collybyta, common chifchaff) / Souïmanga à longue queue (cinnyris pulchellus, beautiful sunbird) / Moineau domestique (passer domesticus ssp. indicus, house sparrow) /

Nombre total de pages vues