" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon, 1737
" Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde "
- Albert Camus

jeudi 26 juin 2014

26, le talibé et le milan parasite - sans sourate

2014 06 26, Ndar île patrimoniale sud, talibé et milan parasite à bec jaune / Courtesy photo par Alain-Paul Mallard pour Ornithondar

* Saint-Louis-du-Sénégal. Île patrimoniale de Ndar, pointe sud -

A la pointe sud de l'île patrimoniale et des abandons juvéniles, un talibé* a capturé un milan parasite (à bec jaune, milvus parasitus, yellow-billed kite), probablement en pêchant de la friture pour son en-cas... Sans doute le rapace a eu l'idée saugrenue de vouloir subtiliser l'appât ou le poisson hameçonnés et s'est empêtré dans le filin de nylon et son crochet. Bref, on ne saura jamais si l'adolescent a fait de l'oiseau son affaire gastronomique, partagé avec ses coreligionnaires de fortune ? Si dans sa miséricorde il en a fait un pathétique compagnon comme lui prisonnier de la destinée ? Ou si, comme lui a suggéré mon ami Alain-Paul Mallard, il a relâché la créature céleste sans autre protocole ni prière ? Plus prosaïquement, si désormais les seuls éboueurs de la cité finissent au bout d'une corde ou au fond d'une marmite, on peut craindre le pire aux ndar ndar*...

* "Elève" d'école coranique; habitants de Saint-Louis-du-Sénégal (Ndar en langue wolof); maître coranique

" N'as-tu pas vu qu'Allah est glorifié par tous ceux qui sont dans les cieux et la Terre; 
ainsi que par les oiseaux déployant leurs ailes ? 
Chacun, certes, a appris sa façon de L'adorer et de Le glorifier. 
Allah sait parfaitement ce qu'ils font. "
- Sourate de la Lumière (An-Nûr), 41

" Que n'observaient-ils les oiseaux assujettis en plein ciel, 
où rien ne les soutient en dehors de Dieu ?
N'y a t-il pas là des signes pour ceux qui ont la foi ? "
- Sourate des Abeilles (An Nahl), 79

Allez raconter ces sornettes au marabout* du pauvre gosse ! Lui il ne "sait" pas, il connaît !


Ci-dessous: 2014 06 26, pointe sud de l'île de Ndar, talibé et milan parasite
" Il entrera au Paradis des gens dont les coeurs sont comme ceux des oiseaux. " - Hadith Sahîh rapporté par Muslim ibn al-Majjaj (~821-875)
/ Courtesy photos par Alain-Paul Mallard pour Ornithondar

jeudi 12 juin 2014

8, couleuvre ou pas, serpent c'est serpent - plutôt mort que vif !

2012 05, psammophis sibilans sous la tente, Lodge du Maure Bleu 'période Diawling' (Mauritanie)
- une couleuvre et le serpent le plus fréquemment rencontré, avec psammophis elegans, dans le Walo et le bas-delta du fleuve
/ Photo par Sylvie pour Ornithondar

Discussion enrichissante sur la toile, le 8 juin et les jours suivants, au sein du Groupe de veille environnementale mauritanien 'En attendant Teydouma' (Facebook). L'objet de la dispute - au sens noble du débat: la photographie publiée d'un serpent massacré (cf. photo ci-après) par le cousin paysan du contributeur Seydou G., accompagnée d'un commentaire un brin gaillard: "Réalité du terrain, on fait avec !" Suivent les certitudes d'usage: c'était un serpent dangereux - ben voyons: un bon serpent est un serpent mort, on connaît la sentence... Puis la description de poudres de perlimpinpin, pardon de remèdes d'arbustes aujourd'hui disparus du Guidimakha [une petite région au point le plus méridional de la Mauritanie, ndlr.] et qu'il faut dès lors aller chercher loin, au Mali, pour se prémunir contre ces bêtes féroces toujours prêtes à vous trouer la peau.

" On est toujours exposé à çà, surtout en cette période de chaleur... On prend souvent la poudre d'une plante que les Soninkês appellent "silé" dans un bon verre de lait, de l'eau ou une ou deux petites cuillères dans la bouillie à base de riz, de mil ou de blé, et on est immunisé pendant toute la période hivernale [la saison des pluies, ndlr.] (...) "

Avec tact notre amie Sylvie suggère aussitôt:
- Ce n'est qu'une couleuvre, je crois, non ?... Pas méchant...
- [Non]  C'est une vipère, répond Seydou sans l'ombre d'un doute.
Un point un trait, comme on dit au Burkina Faso pour signifier qu'il n'y a pas de contestation possible (d'autant que la bête est bel et bien morte, en plus...)*

* Hélas pour Seydou comme pour la plupart de nos congénères - moi y compris !- l'ignorance du monde des serpents nous fait dire et faire un peu n'importe quoi. A qui la faute, aussi ?

2014 06 dans le Guidimakha mauritanien, psammophis ssp. tué au champ
/ Courtesy photo par Seydou G. et 'En attendant Teydouma' pour Ornithondar

samedi 7 juin 2014

5 & 8, "Feux tirés / Envol d'oiseaux / Et rêves brisés", Malouma chante pour l'environnement



2014 06 5, Journée mondiale de l'environnement
2014 06 8, Journée mondiale des océans

Ci-dessus: Malouma, clip PCRM "Tous responsables"
Ci-après, de haut en bas: feux de typhaies le long du Lampsar - spatules blanches dans la brèche du fleuve Sénégal - l'embouchure du fleuve Sénégal - la cuvette du Ndiaël asséchée pour irriguer les périmètres de riz et de canne à sucre
/ Photos par Frédéric Bacuez


* Mauritanie -
Notre voisine la diva mauritanienne Malouma chante (contre) notre (irr)esponsabilité collective dans la dégradation de l'environnement:

" Terres brûlées
Fumées opaques
Gazelles prisonnières 
Dans un piège cruel
Troupeaux effrayés
Feux tirés
Envol d'oiseaux
Et rêves brisés
Déchets rejetés sur l'océan
Pleurs et lamentations
L'odeur de la mort
Se dégageant sur la plage


Arrêtons de massacrer
Arrêtons de polluer
Sous prétexte de bâtir
Y aura-t-il un sauveur ?
Le ciel, votre protecteur
Et la terre, votre mère
Les plantes vos soeurs
Et l'eau votre source
Eh compagnons !
Protégez la nature



Souvenez-vous
Dans ce temps infernal
Que vous faites partie de l'édifice conçu
Ne saccagez pas les champs
Ne brûlez pas les plantes
Ne coupez pas la vie
Que vous a-t-elle fait ?
Protégez et persévérez
Cultivez la terre et récoltez
Et utilisez durablement ses richesses
Non non n'abusez pas


L'air et l'eau
La terre et les plantes
Sans eux
Il n'y aurait pas eu vie
Où sont les trésors
Au coeur des sables ?
Vous avez violé les symboles,
Défiguré les montagnes
Qui de nous est responsable
Des terres brûlées ?
Qui de nous ? "
- Malouma

Nombre total de pages vues