" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon, 1737
" Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde "
- Albert Camus

samedi 30 novembre 2013

Novembre, quelques notes d'ornithologie bangotine... 1/3



Ci-dessus: à g., couple nuptial de huppes fasciées senegalensis dans un prosopis africana (2013 11 20) - à d., choucador à longue queue près de la margelle du puits (2013 11 17) 
/ Photos (prises à travers la baie vitrée du salon) par Frédéric Bacuez


* Bango. Impasse Gustave Pelloux: 'Chez Eddy & Fatou' -

Quelques observations ornithologiques du mois de novembre 2013:

Jardin de 'Eddy & Fatou'
  1. Epervier shikra (accipiter badius ssp. sphenurus, shikra), 1 ind. juvénile, à l'affût
  2. Faucon à cou roux (falco ruficollis, red-necked falcon), 1 ind. 
  3. Tourterelle maillée (streptopelia senegalensis, laughing dove, cf. photo ci-après), cc
  4. Perruche à collier (psittacula krameri ssp. krameri, rose-ringed parakeet), dont 1 juvénile 
  5. Perroquet youyou (poicephalus senegalus ssp. senegalus, Senegal parrot)
  6. Touraco gris (crinifer piscator, western grey plantain-eater), cc
  7. Coucal du Sénégal (centropus senegalensis, Senegal coucal), 2 adultes + 2 juvéniles (voir ICI sur Ornithondar)
  8. Guêpier nain (merops pusillus, little bee-eater)
  9. Guêpier de Perse (merops persicus ssp. chrysocercus, blue-cheeked bee-eater), adultes et juvéniles - encore nourris en vol
  10. Huppe fasciée (upupa epops ssp. senegalensis, west african hoppoe), cc en parade nuptiale (cf. photo en haut de notule à g.)
  11. Barbican de Vieillot (lybius vieilloti ssp. ?, Vieillot's barbet), 1 ind.
  12. Bergeronnette grise (motacilla alba, white wagtail)
  13. Bulbul commun (pycnonotus barbatus ssp. inornatus, common bulbul)
  14. Rougequeue à front blanc (phoenicurus phoenicurus, common redstart), 1 femelle en plumage postnuptial (voir ICI sur Ornithondar)
  15. Hypolaïs obscure (iduna opaca, western olivaceous warbler), 1 ind. (voir ICI sur Ornithondar)
  16. Pouillot véloce (phylloscopus collybita, common chiffchaff), 3+ ind.
  17. Camaroptère à dos gris (camaroptera brachyura ssp. brevicaudata, grey-backed camaroptera), cc
  18. Gobemouche noir (ficedula hypoleuca, pied flycatcher), 1 ind. en stationnement migratoire postnuptial (voir ICI sur Ornithondar)
  19. Cratérope brun (turdoides plebejus ssp. platycirca, brown babbler), 4+ ind. (voir ICI sur Ornithondar)
  20. Souïmanga à poitrine rouge (chalcomitra senegalensis, scarlet-chested sunbird), dont mâle nuptial
  21. Souïmanga à longue queue (cinnyris pulchellus, beautiful sunbird), ind. internuptiaux
  22. Gonolek de Barbarie (laniarius barbarus, yellow-crowned gonolek), cc
  23. Choucador à oreillons bleus (lamprotornis chalybaeus, greater blue-eared starling), 1+ ind.
  24. Choucador à longue queue (lamprotornis caudatus, long-tailed glossy starling, cf. photo en haut de notule à d.), cc
  25. Moineau domestique (passer domesticus ssp. indicus, house sparrow)
  26. Tisserin gendarme (ploceus cucullatus, village weaver), en mue postnuptiale
  27. Tisserin à tête noire (ploceus melanocephalus ssp. capitalis, black-headed weaver), internuptiaux venant des rives du Lampsar
  28. Tisserin minule (ploceus luteolus, little weaver), internuptiaux
  29. Amarante du Sénégal (lagonosticta senegala, red-billed firefinch), parades nuptiales et accouplement
  30. Capucin bec-d'argent (euodice cantans, african silverbill), cc et juvéniles (dépendants) près de nids (dans prosopis africana)
  31. Combassou du Sénégal (vidua chalybeata, village indigobird), 1 mâle nuptial
  32. Serin à croupion blanc (serinus leucopygius ssp. riggenbachi, white-rumped seedeater)
Entendu:
Chouette effraie (tyto alba ssp. affinisbarn owl) / Barbion à front jaune (pogoniulus chrysoconusyellow-fronted tinkerbird) /

2013 11 25. Tourterelle maillée se déparasitant sur le sable brûlant ! / Photo par Frédéric Bacuez

Alentour - et dans le ciel...
  1. Pélican blanc (pelecanus onocrotalus, great white pelican), jusqu'à ~100 ind. ensemble
  2. Héron cendré (ardea cinerea, grey heron), 1 ind. N>S
  3. Dendrocygne veuf (dendrocygna viduata, white-faced whistling duck), à la passée
  4. Pygargue vocifère (haliaeetus vocifer, african fish eagle, cf. photo ci-dessus), cc + 1 ind. immature (2e année ?) (voir aussi ICI sur Ornithondar)
  5. Milan parasite (milvus parasitus, yellow-billed kite)
  6. Vanneau éperonné (vanellus spinosus, spur-winged lapwing), jusqu'à 7 ind. en poursuites (nuptiales ?)
  7. Chevalier sylvain (tringa glareola, wood sandpiper), 3 ind. en vol passant
  8. Tourterelle pleureuse (streptopelia decipiens, african mourning dove)
  9. Martinet des maisons (apus affiniscommon swift), qq. {+ centaines en poursuites nuptiales au-dessus de Saint-Louis}
  10. Barbican à poitrine rouge (lybius dubius, bearded barbet), 1 ind. en vol [cocoteraie de Bango] (voir ICI sur Ornithondar)
  11. Corbeau pie (corvus albus, pied crow), 1 ind. à la poursuite d'un pygargue immature
Entendu:
Francolin à double éperon (francolinus bicalcaratusdouble-spurred francolin) / Oedicnème du Sénégal (burhinus senegalensis, Senegal thick-knee) /  Calao à bec rouge (tockus kempi, western red-billed hornbill) /

2013 11 13, pygargue vocifère adulte à la cime d'un filao riverain du Lampsar bangotin / Photo par Frédéric Bacuez


- 2013 11 29:
12h30, ~100 pélicans blancs pompent et cerclent au-dessus de Bango et de Sanar en dérivant vers la confluence du Ngalam et du Djeuss. 2 milans parasites et quelques martinets des maisons dans le ciel surchauffé.

Jardin: 2 gonoleks de Barbarie en compagnie des bulbuls communs / 1 choucador à oreillons bleus / 1 souïmanga à poitrine rouge, mâle en plumage nuptial
On entend toujours la huppe fasciée pupuler.
Soir: une famille de capucins becs-d'argent, adultes et juvéniles entrent et sortent d'un nid suspendu aux branches d'un vieux prosopis / 1 hypolaïs obscure toujours active dans la canopée des prosopis

- 2013 11 28:
1 barbican à poitrine rouge en vol [cocoteraie et manguiers de Bango]

- 2013 11 27:
1 combassou du Sénégal, mâle en plumage nuptial [quartier]

- 2011 11 26:
Accouplement d'un couple d'amarantes du Sénégal 
1 perruche à collier [dans un eucalyptus de la ruelle] puis en vol: juvénile
1 vanneau éperonné et 1 milan parasite perché sur un eucalyptus riverain du Lampsar 'doux' [dans le jardin maraicher d'Ibou]

- 2011 11 25:
Jardin: 1 pouilot véloce et 1 hypolaïs obscure / 3 capucins bec-d'argent dans un prosopis / 3 guêpiers nains sur un fil du jardin / 2 tourterelles maillées dans le sable du jardin: l'une d'elles s'épouille en ouvrant largement les ailes au-dessus du sable chaud (cf. photo ci-dessus) ! / 1 choucador à longue queue /
Entendu: huppe fasciée et duo de touracos gris

- 2011 11 24:
Jardin: 3 coucals du Sénégal - dont un juvénile / 2 choucadors à longue queue, comme chaque jour, viennent à l'abreuvoir, pour y faire trempette... / Bulbuls communs et tisserins minules /
Environs: 1 bergeronnette grise [ruelle sablonneuse] / Souïmangas des deux espèces habituelles (à longue queue et à poitrine rouge) / 4 guêpiers de Perse, adultes et juvéniles [dans le ciel du quartier]
18h55, 1 épomophore à épaulettes de Gambie, entendue dans les arbres du jardin (voir ICI sur Ornithondar)

- 2013 11 22:
Matin: 2 perruches passent en criant
Jardin: quelques guêpiers de Perse - dont adultes nourrissant juvéniles encore dépendants, posés à la cime des prosopis /
1 camaroptère à dos gris / 1 gonolek de Barbarie / 1 bulbul commun picore une mandarine / 1 serin à croupion blanc [jardin de Eddy & Fatou] 
1 huppe fasciée pupule puis extirpe du sable des larves d'insectes qu'elle fait valser entre ses mandibules avant de les ingurgiter, dans le bon sens, tandis qu'1 autre huppe est dans le jardin maraicher d'Ibou /
Jardin d'Ibou: 2 capucins bec-d'argent / Quelques amarantes du Sénégal / 5 guêpiers nains / Bulbuls communs et souïmangas sp.
1 pygargue vocifère immature (2e année ?) poursuivi par 1 corbeau pie vindicatif, s'éloigne vers la plaine alluviale [>Maroum Diassik]; le corbeau revient alors vers Bango... / 4 milans parasites dans le ciel, à midi /

Nuit: ~23h45, 1 chouette effraie chuinte (une seule fois) en traversant le jardin / 
Entendu: 1 à 2 épomophores à épaulettes de Gambie (voir ICI sur Ornithondar)

- 2013 11 20:
Jardin: 3 cratéropes bruns fouillent les sables près de la haie de bougainvillées / 1 barbican de Vieillot attiré par les parades nuptiales et les pupulements et, parfois, les râles gutturaux de 2 huppes fasciées perchées sur le tronc d'un prosopis / 1 camaroptère à dos gris / 1 souïmanga à poitrine rouge, mâle en plumage nuptial /
1 scorpion jaune tué par un ouvrier est avalé par 1 coucal du Sénégal adulte /
Fin aprem': 1 pouilot véloce fouille méticuleusement le feuillage 'pleureur' d'un eucalyptus [ruelle]

- 2013 11 17:
Jardin: 2 choucadors à longue queue se baignent dans l'abreuvoir... / 2 coucals juvéniles / 1 gonolek de Barbarie /
1 amarante du Sénégal femelle trouvée morte sur la terrasse
Entendu: 1 perroquet youyou, invisible dans la canopée des prosopis
Fin aprem': 1 épervier shikra, juvénile, est brièvement posté sur l'apatam de la terrasse, à l'aplomb de l'abreuvoir des 'petits' oiseaux...

- 2013 11 13:
Rive du Lampsar: 1 pygargue vocifère adulte à la cime d'un filao qu'il utilise régulièrement comme perchoir (cf. photo ci-dessus)

Jardin: 1 cratérope brun titillé par 1 bulbul commun (matin) et 4 cratéropes bruns en train de collecter brindilles et fibres au pied des palmiers (aprem')
Tisserins minules et tisserins gendarmes à l'abreuvoir + ~15 amarantes du Sénégal !
Toujours 1 rougequeue à front blanc / ~2 pouillots véloces / 2 camaroptères à dos gris très familiers / 2 gonoleks de Barbarie / 1 souïmanga à poitrine rouge, mâle en plumage nuptial / 1 perroquet youyou, vu ! / Bulbuls communs et moineaux domestiques, mâle et femelles
17h: 1 mâle d'épomophore à épaulettes de Gambie chante, suspendue dans un flamboyant (voir ICI sur Ornithondar)

- 2013 11 11:
Fin aprem' (17h+): 6 guêpiers de Perse [dans le ciel du quartier] / 3 chevaliers sylvains en vol [lac de Bango>marais du Lampsar 'doux'] / 1 tisserin gendarme passant, mâle encore en plumage nuptial / 1 choucador à longue queue en vol passant, avec quelque chose dans le bec / 2 serins à croupion blanc en vol / 
On entend les calaos à bec rouge; et, pas loin, 1 francolin à double éperon, au matin et en fin d'après-midi...

- 2013 11 10:
1er pygargue vocifère de saison entendu, à midi...
Jardin: 1 serin à croupion blanc, picore les sables / 14 amarantes du Sénégal réunies près de l'abreuvoir (14h15) / 2 tourterelles maillées / Bulbuls communs /
Soir, ~18h: 1 faucon à cou roux sort furtivement des palmiers de la maison d'en face pour partir en chasse crépusculaire !

- 2013 11 9:
Jardin: 1 rougequeue à front blanc, femelle postnuptiale, chasse activement / 1 hypolaïs obscure caquète intensément, dans la frondaison des vieux prosopis / 2 touracos gris et au moins 1 perroquet youyou devinés dans la canopée des mêmes prosopis / 
Bulbuls communs / Souïmangas sp. / 2 camaroptères à dos gris ensemble, peu farouches, avec des amarantes du Sénégal / 1 combassou du Sénégal, mâle en plumage nuptial / 2 choucadors à longue queue, criards...
Dans le ciel: 1 héron cendré en vol N>S / Passsée de ~20 dendrocygnes veufs (~11h du matin !?) / 7 vanneaux éperonnés en poursuites (nuptiales ?) au-dessus des maisons et jardins de l'impasse /

- 2013 11 8:
Jardin: 1 gobemouche noir, en stationnement migratoire, est chassé par 1 bulbul commun ! (~14h) / 1 hypolaïs obscure dans les prosopis / 
Entendu: camaroptères à dos gris, très actifs

Voir l'album photo dédié: ICI sur Facebook

mercredi 27 novembre 2013

27, île aux Bois et bolong de Khaye: 6 balbus - dont un bagué !

2013 11 27 10h45, balbuzard pêcheur (adulte bagué 'rouge' à gauche !) au-dessus du fleuve Sénégal / Photo par Frédéric Bacuez


* Péninsule de Biffeche/Thiolet: du fleuve Sénégal (île aux bois) au Lampsar saumâtre via le bolong et la baie de Khaye -

- A la confluence du bolong de Khaye et du fleuve Sénégal, Ornithondar s'installe sous les deux palétuviers rizophoras servant en général d'abri aux contrebandiers bangotins qui attendent les livraisons d'huile et de sucre de la rive mauritanienne... En face, cachant le Petit bras du fleuve Sénégal, l'île aux Bois accueille 2 balbuzards pêcheurs (pandion haliaetus, osprey), le premier à la pointe sud de l'île, le second dans sa partie nord. Ils passent le plus clair de leur temps perchés sur les branches nues des arbres qui dépassent de peu la végétation touffue du site. Quand ils s'élèvent pour 'pêcher', quelques milans parasites (milvus parasitus) ont la fâcheuse manie de reprendre le perchoir de la zone sud; au nord, c'est un héron cendré (ardea cinerea) qui ne quitte l'un des reposoirs du balbuzard qu'à contrecoeur, après avoir cédé devant les nombreux survols rasants et décoiffants de son locataire attitré ! Un 3e balbuzard pêcheur passe au-dessus du fleuve en vol N>S (cf. photo en haut de notule), en direction de la presqu'île de Thiolet, entre Lampsar et Sénégal; c'est un adulte, et il est bagué. A distance, si nous n'arrivons pas à lire les codes, nous constatons sur les pattes du rapace - disons: nous devinons...- deux détails fort intéressants:

  • au tarse gauche, une bague 'Darvic' de couleur rouge avec encodage noir - en partie recouverte par les plumes de la cuisse 
  • au tarse droit, une bague métallique dite à verrou

Ce balbuzard pêcheur pourrait être un adulte de près de quinze ans, la couleur de sa bague ayant été utilisée en Allemagne jusqu'en 1999



Ci-dessus: bague rouge sur le tarse gauche, bague à verrou sur le tarse droite
Ci-dessous: on devine la bague métallique à verrou sur le tarse droit tandis que la bague rouge sur le tarse gauche est partiellement emplumée
/ 2013 11 27 10h45 au-dessus du fleuve Sénégal, photos (détails) par Frédéric Bacuez



- Au débouché du bolong de Khaye dans le Lampsar saumâtre, et de part et d'autre des vannes du 'barrage' sur le Lampsar d'eau douce, 3 balbuzards pêcheurs cerclent à différentes altitudes; ils piaulent cependant pour contenir leurs congénères à distance raisonnable. Tout près de la piste-digue, l'un d'eux, non bagué, est à très faible hauteur au-dessus de la baie du Khaye, l'oeil rivé sur la surface des eaux et parfaitement indifférent à la présence du photographe d'Ornithondar (cf. photos ci-dessous) !

 2013 11 27 14h20, balbuzard pêcheur peu farouche au-dessus de la baie du bolong de Khaye, près de Bango
/ Photos par Frédéric Bacuez

27, une troupe d'ibis falcinelles dans le brouillard matinal

2013 11 27 8h, tandis que s'estompe l'océanique brouillard de l'aube,
une quarantaine d'ibis falcinelles gagnent les marais du Lampsar 'doux', face à la mosquée de Bango
/ Photo par Frédéric Bacuez

* Plaine alluviale du fleuve Sénégal. Des marais du Lampsar au débouché du bolong de Khaye -

7h-14h45-
Avec Moïse Guiré. A pied.
Temps: brouillard maritime et forte rosée aurorale. Chaud et sec autour de midi, avant que les alizés revenus n'apaisent l'ardeur solaire, avec la marée montante - et les vaguelettes sur le fleuve Sénégal toujours limoneux !*

* Voir aussi: ICI sur Ornithondar

Ci-contre: 2013 11 27 7h45 du matin, sur la berge du fleuve Sénégal, le brouillard maritime se dissipe rapidement...
/ Photo par Moïse Guiré pour Ornithondar


Ce matin, belle surprise: un vol d'au moins 42 ibis falcinelles (plegadis falcinellusglossy ibis) s'abat sur les herbiers du Lampsar 'doux', en face de Bango (cf. photo en haut de notule). Pas moyen de les voir sauf quand ils s'envolent, de temps à autre, surpris par les vaches qui pataugent aussi dans le marais; les échassiers font alors un tour au-dessus des mangroves de Thiolet (cf. photo ci-dessous) avant de retrouver l'abri du Lampsar; il y en a même quatre qui décident de faire une virée coté mauritanien, vers Thiong, avant de revenir... 

Si les ibis falcinelles sont en pleine expansion dans le bassin méditerranéen (Lire ICI), ils restent peu abondants dans le delta sénégalo-mauritanien - comme les ibis sacrés (threskiornis aethiopicus), victimes comme toutes les espèces sur 'hautes pattes' de la destruction des héronnières dans les années 70-80, du dénichage et du braconnage, de l'abattage des forêts-galeries, mais surtout des grandes sécheresses à répétition des 'trente malheureuses' (1969-1998)... Quand au milieu des années 90 l'Office de mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), avec ses barrages de Manantali (Mali) et de Diama (Sénégal), a daigné concéder à la partie mauritanienne du bas-delta des lâchers d'eaux qu'il gardait jalousement, on a rapidement noté une renaissance de certaines espèces qui, dès lors, semblent trouver sur les rives mauritaniennes plus de sites et de tranquillité pour nidifier que du coté sénégalais. Quelques héronnières ont repris du service sur les bolongs du parc national du Diawling (PND) et de sa périphérie: le ciel sénégalais voit ainsi revenir les anhingas (anhinga rufa) - espèce quasiment disparue dans les années 70- et surtout les ardéidés et autres échassiers qui nichent en petites colonies sur les bosquets de tamarix immergés de la partie mauritanienne du delta (ibis sacrés, ibis falcinelles, tantales ibis, ardéidés divers). La remontée (très fragile) des effectifs d'ibis falcinelles est probablement aidée par le renfort hivernal de migrants d'Europe latine et, dans une moindre mesure, du Maghreb occidental.

2013 11 27 8h45, vol d'ibis falcinelles au-dessus de la mangrove de Thiolet
/ Photo par Frédéric Bacuez

OISEAUX / 58 espèces 'cochées', 2 sp. entendues
MAMMIFERES / 1 espèce 'cochée' ?
REPTILES / 1 espèce 'cochée'
AUTRES / 4 espèces 'cochées'

Vu:
  • Pélican blanc (pelecanus onocrotalusgreat white pelican), vol >N de 75 ind. en ligne [île aux Bois] + 10 ind. en vol S>N [par le petit bras du fleuve] + 15 ind. rejoints en vol par cinq pélicans gris [idem] + 5 ind. S>N + 10 ind. cerclant avec un pélican gris [vers Thiong, fleuve coté Mauritanie] + 6 ind. cerclant [Lampsar 'doux'>Maroum Diassik] + 3 et 2 et 2 ind. au-dessus de la steppe alluviale
  • Pélican gris (pelecanus rufescens, pink-backed pelican), 1 ind. en vol avec dix pélicans blancs [petit bras du fleuve] + 5 ind. venant de Mauritanie rejoignant un vol de quinze pélicans blancs [idem] + 4 ind. [île aux Bois]
  • Cormoran africain (phalacrocorax africanuslong-tailed cormorant), dont 5 ind. pêchant au débouché du bolong de Khaye à marée descendante, avec un chevalier guignette, une échasse blanche, un courlis corlieu et quelques hérons cendrés
  • Grand cormoran à poitrine blanche (phalacrocorax carbo luciduswhite-breasted cormorant), 1 + 2 + 5 ind. (3 ad. et 2 juv.), en vol
  • Anhinga (roux) d'Afrique (anhinga rufaafrican darter), 1 ind en vol S>N + 3 ind. en vol [Sénégal-Mauritanie par-dessus l'île aux Bois]
  • Bihoreau gris (nycticorax nycticorax, black-crowned night heron), 7 ind. levés [sur la presqu'île de Thiolet]
  • Crabier chevelu (ardeola ralloidessquacco heron), nombreux dans les marais du Lampsar 'doux', dans le brouillard matinal, souvent perchés sur des tamarix senegalensis
  • Héron garde-boeufs (bubulcus ibiscattle egret), ~25 ind. avec troupeau de vaches [piste-digue]
  • Aigrette des récifs (egretta gulariswestern reef egret), 5- ind. [berges du fleuve]
  • Aigrette garzette (egretta garzetta, little egret)
  • Grande aigrette (egretta albagreat egret)
  • Héron cendré (ardea cinereagrey heron), nombreux un peu partout, notamment dans la plaine alluviale et sur les rives du fleuve Sénégal - dont l'île aux Bois
  • Héron pourpré (ardea purpureapurple heron), 1 ind. [du marais de Lampsar 'doux'] en vol AR Sénégal-Mauritanie par-dessus le fleuve
  • Ibis falcinelle (plegadis falcinellus, glossy ibis), une troupe de 42 ind. [marais du Lampsar 'doux', cf. en haut de notule]
  • Spatule blanche (d'Europe, platalea leucorodia, eurasian spoonbill), en vol: 10 + 4 + 2 + 1 ind.
  • Dendrocygne veuf (dendrocygna viduata, white-faced whistling duck), vol à 7h40 de 14 ind. (2 adultes et 10 juvéniles !) [Diawas Mauritanie> aval du fleuve]
  • Canard pilet (anas acuta, northern pintail), vol de 1 mâle et 25 femelles avec onze sarcelles par-dessus l'île aux Bois [S>N]
  • Sarcelle d'été (anas querquedulagarganey), 11 ind. au milieu d'un vol de pilets par-dessus l'île aux Bois [>lagon de Diawas ?]
  • Balbuzard pêcheur (pandion haliaetusosprey), 2 ind. stationnés sur l'île aux Bois (dont un est bagué, probablement d'Allemagne !) + 1 ind. de passage [>bolong de Khayet] + 3 ind. piaulant (dont celui du Khaye) au-dessus de la baie de Khaye-Lampsar saumâtre 
  • Pygargue vocifère (haliaeetus vociferafrican fish eagle), 1 ind. longtemps perché (comme souvent) sur un résidu de ripisylve [berge sénégalaise du fleuve] + 1 ind. cerclant et vociférant à la verticale du Lampsar saumâtre
  • Milan parasite (milvus migrans parasitus, yellow-billed kite), 1 + 1 + 6 ind. levant un balbuzard 
  • Busard des roseaux (circus aeruginosuswestern marsh harrier), 1 ind. femelle immature traversant le fleuve [Mauritanie>Sénégal]
  • Râle à bec jaune (amaurornis flavirostra, black crake), 1 ind. [marais du Lampsar 'doux']
  • Echasse blanche (himantopus himantopusblack-winged stilt), à midi, 1 ind. se baignant au débouché du bolong de Khaye bientôt rejointe par un courlis corlieu qui, après elle et après avoir monté la garde, lui succède au grand nettoyage avec force ébrouements, sauts et claquements des ailes sur l'eau pour en faire tomber les parasites !
  • Oedicnème du Sénégal (burhinus senegalensisSenegal thick-knee), 1 ind. à l'ombre d'un bosquet riverain du fleuve
  • Vanneau éperonné (vanellus spinosusspur-winged lapwing)
  • Grand gravelot (charadrius hiaticula, common ringed plover), 1 ind. sur la berge de l'île aux Bois à marée descendante
  • Courlis corlieu (numenius phaeopus, whimbrel), ~10+ ind. [steppe alluviale et bords du fleuve, cf. photo ci-après]
  • Chevalier gambette (tringa totanus, common redshank), 2 + 2 + 1 ind.[île aux Bois]
  • Chevalier aboyeur (tringa nebulariacommon greenshank), ici et là - dont ind. au repos, sur une patte (l'autre repliée)
  • Chevalier guignette (actitis hypoleucos, common sandpiper), 5- ind., avec poursuites territoriales
  • Bécassine des marais (gallinago gallinago, common snipe), 1er ind. de saison, peut-être une arrivante, en vol droit venant du N>marais de mangrove [Thiolet]
  • Goéland railleur (larus genei, slender-billed gull), vol groupé S>N de 10 ind. 
  • Mouette à tête grise (larus cirrocephalus  ssp. poïocephalus, grey-headed gull), très peu
  • Sterne caspienne (sterna caspiacaspian tern), n°1 sur le fleuve
  • Sterne hansel (gelochelidon niloticagull-billed tern)
  • Sterne caugek (sterna sandvicensis, sandwich tern), quelques ind. en vol N>S [sur le fleuve]
  • Sterne naine (sterna albifrons ssp., little tern), 1 seul ind. en vol N>S [sur le fleuve]
  • Tourterelle pleureuse (streptopelia decipiensafrican mourning dove)
  • Tourterelle maillée (streptopelia senegalensislaughing dove)
  • Tourterelle masquée (oena capensisNamaqua dove)
  • Martin-pêcheur huppé (alcedo cristata ssp. galerita, Malachite Kingfisher), 1+ ind. [rive sénégalaise du fleuve]
  • Alcyon pie (ceryle rudispied kingfisher), toujours le couple installé à la confluence du bolong de Khaye et du fleuve Sénégal, sur son palétuvier
  • Guêpier nain (merops pusillus, little bee-eater)
  • Guêpier de Perse (merops persicusblue-ckeeked bee-eater), régulièrement dans le ciel, jusqu'à 7 ind. ensemble
  • Rollier d'Abyssinie (coracias abyssinicus, abyssinian roller), 1 seul ind., adulte [steppe du fleuve à tamarix]
  • Cochevis huppé (galerida cristatacrested lark), surtout sur la digue-piste
  • Bergeronnette printanière (motacilla flavayellow wagtail), de plus en plus nombreuses désormais, surtout en steppe alluviale du fleuve 
  • Bergeronnette ibérique (motacilla flava iberiaespanish wagtail), 1 ind. sur l'estran du fleuve [Sénégal]
  • Rougequeue à front blanc (phoenicurus phoenicurus, common redstart), 1 ind. mâle en plumage postnuptial [en début de digue-piste bangotine, comme chaque année...]
  • Phragmite des joncs (acrocephalus schoenobaenus, sedge warbler), 2 + 1 ind. bien vu [marais du Lampsar 'doux']
  • Pouillot véloce (phylloscopus collybitacommon chiffchaff), 1+ ind. [arbustes bordant la piste-digue]
  • Fauvette passerinette (sylvia cantillanssubalpine warbler), désormais assez nombreuses, partout
  • Cisticole roussâtre (cisticola galactotes ssp. amphilectus, winding cisticola), 1 ind. en phase postnuptiale [inhabituellement sur tamarix en bord du fleuve]
  • Prinia modeste (prinia subflava, tawny-flanked prinia)
  • Pie-grièche à tête rousse (lanius senatorwoodchat shrike), 1 ind., mâle [steppe arbustive proche du fleuve]
  • Tisserin à tête noire (ploceus melanocephalus ssp. capitalis, black-headed weaver) 
  • Travailleur à bec rouge (quelea queleared-billed quelea), groupes passant peu fournis [plutôt S>N le long de la berge du fleuve]

2013 11 27 7h45, courlis corlieu sur le fleuve Sénégal nimbé de brouillard / Photo par Frédéric Bacuez

Entendu:
Héron strié (butorides striata) / Pygargue vocifère / Grue couronnée noire (balearica pavonina ssp. pavonina), 1 à 2 ind. [coté mauritanien] /

AUTRES:

  • {Patas 'singe rouge' (erythrocebus patas, patas monkey), peut-être 1 ind. vu par Moïse [se déplaçant dans les herbes, et parmi les tamarix en bordure de la mangrove de palétuviers blancs du bolong de Khaye] ? S'agit-il du vieux mâle solitaire vu par ici depuis plusieurs années ?} /
  • Varan du Nil (varanus niloticus, Nile monitor), 2 ind. - dont un ind. au débouché du bolong de Khaye, coté fleuve Sénégal (cf. photo en bas de notule), et l'autre sur le bolong coté Lampsar saumâtre... /
  • Périophtalme atlantique (periophtalmus atlanticusAtlantic mudskipper), 8+ ind. [vannes bolong de Khaye] / 
  • Crabe violoniste (uca pugilator, sand fidder crab) /
  • Petit monarque d'Afrique (danaus chrysippus, lesser wanderer), migrateurs solitaires en vol N>S passant régulièrement / 
  • Brachythémis leucosticte (brachythemis leucosticta, banded groundling) /

Ci-dessous: 2013 11 27 12h55, varan du Nil gagnant le fleuve Sénégal à marée basse
/ Photo par Frédéric bacuez 


27, premier brouillard océanique de la saison

2013 11 27 7h50, repoussé par la levée du soleil, le brouillard marin se dissipe sur le fleuve Sénégal / Photo par Frédéric Bacuez

* Plaine alluviale du fleuve Sénégal. Des marais du Lampsar au débouché du bolong de Khaye -

MATIN, jusqu'à 8h maximum...-
Dans le bas-delta du Sénégal, Ornithondar continue ses repérages de balbuzards (pandion haliaetus) bagués ou/et 'satellisés': ce matin, petite virée sur la berge du grand fleuve, toujours coloré des limons d'une saison des pluies généreuse, une fois de plus... Avec l'épais brouillard de l'aube, qui se dissipe rapidement dès l'apparition du soleil, les eaux prennent des reflets violacés du plus bel effet. Dans les marais du Lampsar qu'on longe avant de gagner les rives du fleuve, les crabiers chevelus (ardeola ralloides) sont encore perchés sur les arbustes immergés, bientôt rejoints par une troupe d'ibis falcinelles (plegadis falcinellus)*. L'ambiance est trompeuse: avec cette brume humide, venue de l'océan à quelques kilomètres d'ici, on se croirait presque dans l'univers marécageux d'un pays équatorial... ou européen ! Les herbes sont mouillées, les tamarix senegalensis brillent sous les gouttes de rosée qui s'acrochent longuement aux branches. Dans la steppe alluviale qui ouvre l'accès au fleuve, la boue craquèle mais la végétation rampante et rustique regagne de 'saison' en 'saison' le terrain perdu lors des années sèches... Car nous demeurons bel et bien au Sahel, à vol d'oiseau à quelques encablures du rougeoyant Trarza mauritanien !...

* Voir aussi: ICI sur Ornithondar

le brouillard océanique, une rareté dans le delta

C'est le premier brouillard de l'hiver tropicalisé, cette année. Un événement peu fréquent dans le delta sénégalais, accompagné d'une forte rosée, celle-ci bien moins rare dès que les alizés de l'Atlantique portent l'humidité océane vers l'intérieur des terres. A l'aube, les arbres dégoulinent comme s'il avait plu. Le sable, tassé par l'humidité, est anormalement facile à traverser. Dans la plaine alluviale comme dans les marais et autour des tannes, les plantes du Sahel retiennent autant qu'elles le peuvent, et elles sont armées pour cela, ces goutelettes d'eau indispensables à leur survie. Les tamarix tout particulièrement sont les arbustes qui conservent le plus longtemps dans la matinée, bien après la dissipation des brumes et l'évaporation, les particules aquifères qui les rendent tout gris.

Pendant ce temps, à moins de dix kilomètres d'ici, à l'aval du fleuve...:
Lire sur NdarinfoLes côtes de Ndiébène Gandiol attaquées par des vagues fracassantes (28 11)
Et voir sur Francetvinfo, une vidéo de France2:  Saint-Louis menacée par la montée des eaux (25 11)

Ci-dessous, de g. à d. et de haut en bas:
- l'embarcadère de Bango, sur le Lampsar saumâtre (à g.), l'oasis bangotine et le Lampsar d'eau douce dans le brouillard 
- le brouillard et la rosée sur la plaine marécageuse de Biffeche, le vol du héron cendré  et la rosée sur les buissons de tamarix senegalensis
- les tannes et les marais du Lampsar 'doux' au lever de soleil 
- le fleuve Sénégal et l'île aux Bois dans le brouillard océanique
/ Photos par Frédéric Bacuez
- Pour agrandir, cliquer sur les images -





lundi 25 novembre 2013

14-25, avec l'anglaise 1H, deux autres balbuzards bagués - peut-être d'Ecosse !

2013 11 23 13h45, deux des trois balbuzards qui cerclent ce jour à la verticale de la dune de Toddé:
lumière vaporeuse, ciel cotonneux, les oiseaux en altitude... Dur dur... / Photo par Frédéric Bacuez

* Marais de Toddé et confluence Toddé/Ngalam/Khant (aire patrimoniale des Trois-Marigots) -

Suites à:
Il y avait un deuxième balbu bagué bleu... à gauche !
Première observation d'un balbuzard du Northumberland sur son aire hivernale

MIDI-
2013 11 23. On croit qu'ils sont là pour longtemps, quand on les voit cercler haut dans le ciel, ensemble... On se trompe: cela a duré trois minutes, trois petites minutes magiques lorsque trois balbuzards pêcheurs (pandion haliaetus, osprey) ont convergé à la verticale de la pente dunaire sur laquelle Ornithondar avait trouvé l'ombre, face au vent... Quelques piaulements d'altitude et les trois rapaces ont continué leur inspection de la zone de Toddé, chacun de son coté, tandis qu'un quatrième congénère s'envolait du baobab sur lequel il était juché, de l'autre coté du plan d'eau, sur la berge nord-ouest: au cas où il faudrait protéger son bout de ciel...

de la difficulté d'identifier les balbuzards bagués...

Nota: Ornithondar a consacré plusieurs journées à courir le balbuzard, entre Khant et Toddé, là où la rivière Ngalam fait le lien entre les deux cuvettes. Le site est favorable car nous y observons systématiquement nos rapaces pêcheurs en train de survoler la zone, passant d'un marigot à l'autre au cours de leur quête de poisson(s). Néanmoins, si le panorama permet de repérer les oiseaux de loin, et les dénombrer aisément, la configuration ne facilite pas la vision rapprochée - et rend difficile la lecture d'éventuelles bagues d'identification ! Les cordons sablonneux qui dominent les bas-fonds intérieurs comme les plans d'eau sont si ourlés, descendent si doucement vers les berges que prendre les hauteurs pour embrasser le paysage éloigne encore un peu plus des balbuzards quand ils pêchent. De même, le marais de Toddé est très étalé quand il s'exfiltre des deux dunes à euphorbes qui l'encastrent dans sa partie nord; dans la steppe qui jouxte le Ngalam, l'eau et les tannes s'affalent largement, en attendant l'évaporation. Vers l'est, plus étroit que le marais de Toddé, le marigot de Khant est en revanche très étiré, sur plusieurs kilomètres du nord au sud, et fort encombré de végétaux aquatiques: depuis les tumulus coquilliers qui dominent le lac, on est bien loin des busards et des balbuzards qui planent au ras des herbiers; et au bord du marigot, les herbes et les massettes obstruent souvent la vision. Quant à la rivière Ngalam, qui draine les Trois-Marigots pour rejoindre le Lampsar puis le Sénégal en aval, elle est bordée d'une ripisylve de gonakiers torturés - par les Hommes-, et se trouve surtout murée par deux vertigineux rideaux de typhas - à cause d'autres Hommes, mais ceci est une autre histoire...- qui interdisent toute vue sur ce qui lui reste comme eau libre (cf. photo ci-dessous)...

2013 11 23 9h25, balbuzard pêcheur sur son perchoir au-dessus du Ngalam, derrière le rideau de typhas / Photo par Frédéric Bacuez

2013 11 23 (suite). Depuis la dune est du Toddé, Ornithondar espère qu'un balbuzard pêcheur finira bien par passer à proximité, à une altitude raisonnable. Depuis le petit matin, nous avons observé les rapaces, toujours de loin, dans leurs activités quotidiennes: de longs moments de repos perché, ici systématiquement sur un arbre plus élevé que les autres (en même temps, les arbres élevés ne sont pas des plus communs, dans la région !), souvent plus ou moins mort; et quelques tournées circulaires autour et au-dessus du marais, avec de fréquents vols stationnaires pattes pendantes quand le rapace a repéré un poisson dans les eaux peu profondes du Toddé - suivi, quelquefois, d'une plongée éclaboussante (cf. photo en bas de notule), rarement concluante...

2013 11 23: un seul balbuzard bagué 

Deux balbuzards se reposent sur les berges nord-ouest du marais: l'un sur un jeune baobab, pas très éloigné d'un baobab plus âgé - réquisitionné par un circaète Jean-Le-Blanc (circaetus gallicus) puis par... des singes patas (erythrocebus patas); l'autre sur un gros arbuste mêlant plusieurs espèces buissonnantes, plus loin vers l'extrémité du marais en cours d'assèchement. Au sud du Toddé, sur le Ngalam, un balbuzard plus âgé occupe un arbre mort (immergé ?) à égale distance du Khant et du Toddé; à l'évidence, celui-ci est le maître des lieux car on le voit inspecter à la fois le sud du marigot de Khant et l'intégralité du marais de Toddé; le rapace n'est cependant pas vindicatif, se contentant d'observer de plus haut ses congénères plus jeunes lorsque ce beau monde plane et cercle sur la zone. Car deux oiseaux de 1ère année (non bagués) semblent fréquenter aujourd'hui Toddé; mais quand ils ne cerclent pas dans les airs nous avons des difficultés à localiser leurs reposoirs: au sol, peut-être ? Ou dans la steppe sur des souches d'arbres tronçonnés ?...

Les balbuzards du jour ne sont pas bagués (cf. photo en haut de notule), sauf un, au tarse gauche: probablement l'un des trois individus bagués repérés le 14 novembre dernier, et dont les photographies ont été analysées pour identification... durant dix jours épuisants pour les yeux, jusqu'au 25 novembre, loin d'ici, au Royaume-Uni (voir ci-après)... 

2013 11 14: un(e) anglais(e) et - peut-être- deux écossais bagués !

L'analyse des photographies des sujets bagués observés le 14 novembre dernier n'ont pas pu révéler l'identité des oiseaux autres que l'anglaise 1H (Voir ICI sur Ornithondar). Cependant, il est désormais certain qu'il y avait non pas UN mais DEUX autres balbuzards bagués ('Darvic' bleue), tous les deux au tarse droit (cf. photos ci-après au centre), ce qui indique que lesdits oiseaux sont possiblement nés en Écosse où les bagues bleues se portent à droite et non à gauche comme chez les voisins gallois et anglais ! Roy Dennis* et ses troupes tiennent à marquer leur différence identitaire jusque dans le baguage des balbuzards, ah ah !...

* Le 'père' de la réhabilitation et de la réintroduction du balbuzard pêcheur en Europe occidentale

"  (...) I have been scrutinising the photos, but I'm afraid I can't read the ring numbers on the other two ringed birds. This often happens with photos John [Wright, ndlr.] takes at Rutland Water - the birds need to be close to be able to read the ring numbers in photos, even with a good quality 400mm lens. It goes to show how well you did to get the photo of 1H - you could easily have missed it - which of course would have meant that Joanna [Dailey, ndlr.] and the rest of the team in Northumberland wouldn't have known their bird was there ! 

All I can say about the other colour ringed birds is that they were almost certainly from Scotland. All Scottish birds are ringed on the left leg, whilst English and Welsh birds are ringed on the right leg. "

- Tim Mackrill, Senior Reserve Officer, Rutland Water


2013 11 14 14h40, balbuzard bagué d'Ecosse - ou d'Allemagne-,  à Toddé:
- idem ind. ci-dessous au centre -
/ Photo par Frédéric Bacuez

Ci-dessous: 2013 11 14 au marais de Toddé:
à g. et au centre, 2 différents balbuzards d'Ecosse ou d'Allemagne, bagués au tarse droit
à d., 1 balbuzard d'Angleterre (Northumberland), 1H, bagué au tarse gauche
/ Photos (détail) par Frédéric Bacuez


" 3 blue ringed ospreys, Tim [Mackrill, ndlr.] is right !!!! "
- Joanna Dailey pour Kielder Ospreys, 2013 11 25

Écossais ou allemands ? Un casse-tête sans fin...

A distance, impossible d'avoir une photo suffisamment nette pour déchiffrer les 'codes barres' de nos deux possibles écossais ! Ornithondar avait cru deviner, pour l'un d'eux (photos ci-dessus au milieu), qu'il s'appelait 25 ou 26, mais Joanna Dailey nous a vite remis au travail: cet oiseau ne peut pas être 25 ou 26, car ces deux bagues, en effet portées par des femelles anglaises du Rutland Water, le sont... à droite !! Dernière hypothèse, envisagée par l'ami Tim: ces deux balbuzards indéchiffrables pourraient être, aussi, des oiseaux natifs d'Allemagne où certaines bagues peuvent parfois être bleues - bien que d'habitude noires, autrefois rouges !- et portées à... gauche, comme chez les écossais et... nos deux balbuzards du Toddé. C'est un casse-tête sans fin. Mais nous ne désespérons pas de donner une nationalité à nos oiseaux, ici au Sénégal comme au Royaume-Uni !

" At first I thought the same although the first letter or number is less clear, and I thought the second was 5 more than 6. But it cannot be either of those numbers. Blue 25 is a ring on a female osprey at Rutland Water! She is 3 years old and bred this year, I think. The ring is on the right leg though. 26 is another female from Rutland, born in 2010 also. I don't think she has been seen since her migration. But Tim will know. Her ring is also on the right leg. The first letter or number cannot be a 2, because all the 20 numbers were used at Rutland Water. It isn't 35 or 36 either, we have used those at Kielder and again they are on the right leg. All the 30 series were used at Rutland or Kielder. "

" The UK rings are either 2 or 3 digits/numbers reading upwards from the bottom of the ring and from what I can see, its not possible read the inscription on the photo you have taken. The other option is that it may be a German ring. They are either blue or black and have one large letter or number and then two smaller digits on their side. " 

Ci-dessous: 2013 11 23, les balbuzards au marais de Toddé: à g., pêche fracassante près d'un héron cendré - à d., l'envol dans les lointains des Trois-Marigots... / Photos par Frédéric Bacuez

 

Nombre total de pages vues