" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon, 1737
" Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde "
- Albert Camus

mercredi 29 juin 2011

29, le coucou didric prend ses quartiers bangotins

Coucou didric / © photo par Simon CavaillèsProjet Kousmar 2010 (Sénégal),
in  C'est l'hivernage !, in Toubabornitho - Chroniques d'un toubab naturaliste au Sénégal, 2010 07 21

* Bango et marigot du Djeuss -
Pluies: Bakel, 16,2 mm / Matam, traces / Ranerou, 3,5 mm (2011 06 27)

MATIN-

Nota: il est possible que les deux 'plaintes' brèves d'un coucou didric (chrisococcyx caprius, didric cuckoo) entendues le 25 juin* soient celles d'un oiseau de passage, en route vers des latitudes un peu plus au nord du Djeuss... Oh, pas bien loin car, à l'instar des cinq (5) autres espèces de coucous afrotropicaux qui remontent sur nos marges à la faveur des flux de mousson, le didric ne dépassera guère les marges du fleuve Sénégal, en particulier du coté mauritanien - normalement pas au nord de la ligne Chot Tboul-Keur Macène. Notre parasite dépend aussi de ses hôtes obligés, essentiellement les tisserins gendarmes (ploceus cucullatus) et les cratéropes bruns (turdoides plebejus), qui ne s'aventurent pas non plus au delà des lisières sablonneuses du Trarza maure... Un minimum d'arbres est requis, tout de même !















Ci-contre: 
Un premier coucou didric dans Bango (cf. cercle vert) ! 
2011 06 29, 8h40 / © Photo par Frédéric Bacuez


Ce 29 juin - 8h40 et 9h30, le coucou didric annonce son installation saisonnière dans le quartier ! J'ai vite repéré le chanteur, au faîte d'un prosopis, à deux venelles de la maison, jetant ses plaintes à l'encan, comme pour dire: "attention, faites-nous place dans vos nids, petits oiseaux de la teranga aviaire !"...

* Voir par ailleurs
Coucou ! c'est "l'hivernage"*, le didric est arrivé !, in Ornithondar 2011 06 25
Avec les didrics, le baromètre de la mousson s'emballe, in Ornithondar 2011 07 1

mardi 28 juin 2011

28, le Sénégal s'enfume...

Poste de dîme routière de Khor... 
Les ferrailleurs brûlent les pneus de récupération au bord du marigot dévasté, dans le dos des Eaux & Forêts. Les talibés errent... riches d'"avenir"... 
C'est ici la 'grande entrée' de la fameuse ville patrimoniale, une ambiance de fin du monde en guise de Teranga saint-louisienne ! 
2011 06 27 / Courtesy © photo par Eddy Graëff pour Ornithondar, DR
* Sénégal -

Le Sénégal des villes (Dakar et ses innommables banlieues, mais aussi Kaolack, Thiès, Mbour) s'enflamme, à bout de patience après plus d'une décennie d'enfumage éhonté de toutes les espérances;  je serais bien imprudent d'en dire plus quand je vois que sous d'autres cieux de cousines escroqueries enfantent les mêmes bonimenteurs de haut vol, engendrent les mêmes scandales, produisent les mêmes ravages. Passons donc...

... voir éclore un " nouveau type de Sénégalais (NTS), qui refuse de monter dans un bus surchargé, ne jette pas de déchets dans la rue, refuse de corrompre un policier, un Sénégalais conscient de ses droits et devoirs "
- Cyrill Touré dit Thiat, "Y'en a marre" juin 2011

Ce matin, j'ai remarqué que le gigantesque chott de Khor, presque à sec depuis deux ou trois ans en dehors de la saison pluvieuse, se remplissait à grandes eaux. Les travaux au pont de Khor, sur la N2 (rond-point à la française, re-bitumage multi-couches-ou-presque, nouvelle écluse) ont enfin permis la réalimentation de la dépression saumâtre depuis le marigot de Khor/Marmiyal (et sa mangrove de Roup), lui-même effluent du fleuve Sénégal. Il y a juste un hic: l'eau s'épand dans une cuvette  jonchée de tous les déchets et sacs plastiques des quartiers limitrophes (Ndiolofène), abandonnés aux rafales de vent. La logique - à l'évidence Descartes n'est pas Sénégalais !- aurait voulu qu'un brin de toilettage de la sebkha y fut effectué préalablement: mais non, dans la cité de Coumba Bang suppliciée, l'ancienne divinité aquatique adulée avant la déferlante des confréries, l'eau sert à cacher, et avale jusqu'à la lie tout ce que la cité exsangue sur ses lambeaux de sables lui inflige*.

* Lire et voir sur Ornithondar:
La plus laide route du monde*, 2011 01 29

Ci-dessous: 

au marigot de Khor, aigrette des récifs et décor aquatique saint-louisien...
2011 06 / © Photo par Eddy Graëff pour Ornithondar

samedi 25 juin 2011

25, coucou ! c'est "l'hivernage"*, le didric est arrivé !


Ci-dessus: 2011 06 25 matin, ciel gris sur le Lampsar, un minuscule et fugace crachin, mais le chant de l'invisible didric dans le ciel bangotin: l'hivernage est là, voilà la mousson - et, sur nos lointains présahariens, ses postillons... / Photo par Frédéric Bacuez

* Bango. Marigot de Lampsar, coté saumâtre -

Pluies:

Fleuve, de l'amont vers l'aval: Bakel, 0,7 mm (06 24) / Matam, 7,7 mm (06 24) et 7,0 mm (06 25) / Bango, traces (06 25) / Saint-Louis, traces (06 25)
Intérieur et Ferlo, du sud au nord: Ranerou, 14,7 mm (06 24) et 1,3 mm (06 25) / Linguere, 1,8 mm (06 25) / Louga, 0,6 mm (06 25)

MATIN-
Ciel couvert, gris, triste, un imperceptible vent méridional annonce la mousson et son Front Inter Tropical (FIT), loin au sud, toujours bloqué sur la Casamance et les frontières malo-guinéennes; on attendra... Peut-être plus longtemps car le didric (chrysococcyx caprius, didric cuckoo) s'est fait entendre par deux fois au petit matin dans le ciel de Bango. Ce coucou-là est connu de tous les agriculteurs de la savane pour être le grand annonciateur de la pluie (à venir...). Ils sont en fait deux oiseaux messagers de l'hivernage*2 et de ses valse hésitations avant le déluge (éventuel...): je me rappelle qu'entre fin avril et début juin, au plus fort du chaudron ouagalais - d'interminables heures à plus de 45° !*3-, les guêpiers à gorge blanche (merops albicollis) en bandes et les coucous didric (chrysococcyx caprius) en solitaires offraient  haut dans le ciel de la capitale burkinabè le joli spectacle de leur vol décidé, plein nord, emplissant le ciel vaporeux de leurs cris stridents. Sur nos confins de l'extrême nord-ouest, en bout de course le spectacle de la migration intra-africaine n'est plus visible: c'est au bord du désert, au Sahel, que nos oiseaux viennent en effet passer leur été (aussi). Un beau matin, on se lève et puis la météorite didric doit passer dans le ciel - on met plusieurs jours avant de pouvoir voir l'émeraude volante !-, quelque part, il pousse ses cris plaintifs et tonitruants à la ronde, que chacun l'entende !



Ci-contre: coucou didric dans un nîîm, Bamako, Mali, 2009 07

/ Courtesy photo par Thierry Helsens*1

Récapitulatif, arrivée et départ du didric à Bango:
2007, premier vu: 9 07 - dernier vu: 1 10

2008, premier cri: 19 06 - dernier cri: 5 10
2009, premier cri: 2 07 - dernier cri: 29 09
2010, premier cri: 15 06 - dernier cri: ? (absent)
2011, premier cri: 25 06 - dernier cri: 11 10

Et: http://ornithondar.blogspot.com/2009/07/2-le-coucou-didric-est-arrive.html


*2 L'hivernage est le nom donné à la mousson d'Afrique occidentale. Et un oiseau qui décrète la fin de la mousson: le calao à bec noir (tockus nasutus) que l'on verra en octobre à très faible altitude au dessus de la zone soudanienne (savanes), en immenses bandes lâches, redescendant vers le sud de leur vol nonchalant, papillonnant
*3 Le Burkina Faso a l'insigne privilège d'être classé 3e pays le plus chaud du monde en moyenne des températures annuelles... Mais du coté de Matam ou Bakel, dans l'est sénégalais, les douceurs y sont peu ou prou les mêmes...

MATIN, suite-
~8h, outre le coucou didric, on entend les calaos à bec noir (tockus nasutus, african grey hornbill) s'époumoner du coté de la caserne
1 oedicnème du Sénégal (burhinus senegalensis, Senegal thick-knee) crie à 11h20 ! Le ciel gris l'y invite, il se croit peut-être au crépuscule...
NUIT 25/26 -
0h35, la chouette effraie (tyto alba ssp. affinis, barn owl) passe...

- 2011 06 24:
APREM'-
4 échasses blanches (himantopus himantopus, black winged stilt) l'une après l'autre haut dans le ciel du quartier [>lac de Bango ?]
SOIR-
1 hirondelle rustique (juvénile estivante, hirundo rustica, barn swallow) en vol au dessus du jardin.
Après la passée des dendrocygnes, qui s'estompe désormais, c'est le tour des aigrettes: chaque soir, nombreux vols SO>E essentiellement de hérons gardeboeufs (bubulcus ibis, cattle egret), mais aussi d'aigrettes intermédiaires (egretta intermedia, intermediate egret), et de quelques hérons pourprés (ardea purpurea, purple heron). Ce soir, dans le lot un gardeboeuf a la patte gauche qui pend, cassée; un autre, à la traîne, est contraint de voler vers le dortoir nocturne avec une longue corde décorée de divers déchets attachée à une patte !
1 rhynchée peinte (rostratula benghalensis, greater painted-snipe) en vol - un peu de la bécassine- au dessus du marigot crépusculaire [marais de Lampsar 'doux'>par dessus de la caserne]

jeudi 23 juin 2011

22-23, les souïmangas à poitrine rouge ont un rejeton


Ci-dessus: 2011 06 22 aprem', papa souïmanga (à poitrine rouge) vient de donner la becquée... mais l'oisillon, la gueule jaune et orange grande ouverte, ne semble jamais rassasié / Photo par Inno pour Ornithondar

* Bango. Marigot de Lampsar, coté saumâtre -

Ce sont les plus beaux oiseaux tropicaux du jardin: les souïmangas à poitrine rouge (chalcomitra senegalensis, scarlet-chested sunbird), dont le mâle est coloré comme un seroual de bayfall ! J'ai un couple dans le jardin qui refait chaque année son nid dans les grands eucalyptus - les vents, surtout ceux des bourrasques de la mousson mettent régulièrement à terre les nids de l'année... Le couple, très territorial, vient d'avoir un petit ! Depuis hier, l'agitation est grande autour de la maisonnée faite d'herbes sèches, de plumes, de copeaux, de bouts de ficelles et même de papier, et surtout de poils d'animaux domestiques, en particulier des moutons. L'oisillon du nid bouge, et piaille à tue-tête: sous une sorte d'auvent, on voit émerger du petit orifice qui fait office de fenêtre le bec grand ouvert, plus gros que la tête du couineur, tout jaune et orange comme un sourire de clown ! Le petit a faim, tout le temps faim, et maman et papa se relaient pour apporter la becquée. Le paternel passe beaucoup de temps à invectiver les Hommes et les bêtes qui ont eu l'idée saugrenue d'avoir une terrasse et un salon de jardin pile poil sous le nid ficelé à une tige pleureuse de l'eucalyptus, à faible hauteur. Comme un colibri d'Amérique latine, le souïmanga voltige autour des 'intrus', les insulte, en faisant du surplace aérien parfois à quelques dizaines de centimètres d'un chat, endormi sur un divan, ou d'un homme, dessinant et buvant son café...

Ci-dessous: à g., vieux nid de souïmanga à poitrine rouge / 2011 06 25, photo par Frédéric Bacuez - à d., le mâle fait le guet / 2011 02, photo par John Wright pour Wrightswanderings et Ornithondar, DR

mardi 21 juin 2011

21, grisaille tropicale pour la musique d'été


Ci-dessus: 2011 06 20 fin d'aprem' grisé sur le Lampsar et les mangroves de Thiolet / Photo par Frédéric Bacuez

Temps:
toujours pas de pluie sur le delta du fleuve Sénégal... Les flux de la mousson peinent à vaincre les alizés qui perdurent, cette année; le ciel est gris depuis des jours et des jours mais rien n'y fait: pas assez de vent du sud, pas assez de chaleur et de moiteur pour nous apporter la pluie. Pourtant, l'hivernage s'installe dans l'Afrique des savanes: s'il continue de pleuvoir sans interruption sur la lagune d'Abidjan (Côte d'Ivoire), de premières (et précoces) inondations font déjà près d'une trentaine de morts dans le nord nigerian. Sur Ouagadougou (Burkina Faso) comme sur Bamako (Mali), quelques bourrasques rougeoyantes ont précédé de premières trombes d'eau qui présagent d'une bonne saison encore à venir. Les météorologues restent sereins: les 'experts' affirment que la pluviométrie sera bonne, bien que moins spectaculaire que l'an passé. Au Sénégal, à l'extrème bout de la course des pluies venant du sud-est, la mousson est encore aux marges malo-guinéennes: comme souvent, seules les régions de Kedougou (cumul: 112,6 mm) et de la Casamance intérieure (Kolda, cumul: 105,0 mm) ont pour l'heure recueilli des précipitations encourageantes. On ne s'étonnera donc pas que le grand annonciateur de l'hivernage, le tonitruant coucou didric (chrysococcyx caprius, didric cuckoo) ne se fasse pas encore entendre dans le ciel du Lampsar !

Pluies:
Bakel (20 06, 6,0 mm - 21 06, traces) / Matam (21 06, traces) / Ranerou (21 06, 0,7 mm)
Cumul, de l'amont vers l'aval du fleuve: Bakel, 50,6 mm / Matam, 12,5 mm / Bango, traces / Saint-Louis, traces /
Cumul, Ferlo: Ranerou, 5,2 mm / Linguere, 3,2 mm

* Bango. Marigot de Lampsar, coté saumâtre -

- 2011 06 23:
MATIN-
2 piqueboeufs buphages à bec jaune (buphagus africanus, yellow-billed oxpecker) dans le ciel de Bango, en vol S>N en direction des plaines alluviales et des troupeaux de vaches...
4 échasses blanches (himantopus himantopus) en vol au dessus de la baie de Lampsar-bolong de Khaye [>marais herbeux de Lampsar 'doux']
APREM'-
Toujours quelques guêpiers de Perse (merops persicus, blue-cheeked bee-eater) dans le ciel, par intermittence
SOIR-
Passage très furtif d'1 faucon lanier (falco biarmicus, lanner falcon) au ras des eaux du marigot et de la berge, venant de la digue du Lampsar 'doux' et filant vers la caserne à travers les arbres des jardins du quartier.
1 balbuzard pêcheur (estivant, pandion haliaetus, osprey), de grande taille (femelle), vu de dos et à contrejour en vol lent et battu contre les alizés [venant de Lampsar 'doux'>pointe de Thiolet puis virant à gauche vers Roup] / A contrejour, 3 pélicans sp. au dessus de caserne [en vol N>S]
Pigeons roussards (columba guinea) / Tourterelles pleureuses (streptopelia decipiens) / Quelques mouettes à tête grise (larus cirrocephalus) / 1 sterne caspienne (sterna caspia)
NUIT-
23h15, 1 roussette paillée (heidolon helvum, straw-coloured fruit bat) émet quelques cris timides dans le jardin...

- 2011 06 22:
MATIN-
~10h10, 1 varan du Nil (varanus niloticus, Nile monitor) à moitié immergé par la marée [au pied des blocs de palétuviers rouges], accompagné par 1 héron cendré (ardea cinerea) et 1 cormoran africain (phalacrocorax africanus)
10 échasses blanches (himantopus himantopus, black-winged stilt) en vol [Thiolet>marais herbeux de Lampsar 'doux'] / 1 piqueboeuf buphage à bec jaune [en vol S>N] / Quelques guêpiers de Perse au milieu des milans parasites (milvus migrans ssp. parasitus)

- 2011 06 19:
MATIN-
~11h, 1 pélican blanc (pelecanus onocrotalus) et 1 tantale ibis (mycteria ibis, yellow-billed stork) cerclent ensemble au dessus du marigot puis de Thiolet: la cigogne est très proche, bien visible.

- 2011 06 18:
MATIN-
~11h, 55 pélicans blancs (pelecanus onocrotalus, great white pelican) cerclent par dessus Bango [S>N]
APREM'-
1 chevalier aboyeur (estivant, tringa nebularia, common greenshank) brièvement sur la berge bangotine avant de rejoindre la baie de Lampsar-bolong de Khaye

vendredi 17 juin 2011

17, galerie: la plaine, fin de saison sèche


* Plaines alluviales, autour des casiers rizicoles en jachère -

Ci-dessus: les casiers rizicoles en jachère: à l'exception de quelques vanneaux, de glaréoles et de guêpiers dans les airs, pas grand chose à y voir, en cette saison.
Ci-dessous, de haut en bas et de g. à d.:
A l'aube, les tamarix senegalensis brillent sous les goutelettes de la rosée - Tapis de salicornes asséchées - Coté plaine rizicole, les jonchaies à sec, une jeune mangouste vient de s'enfuir - Coté plaine alluviale du fleuve Sénégal, buissons de tamarix et cuvettes craquelées - Coté plaine alluviale du fleuve Sénégal, petite brousse herbeuse et arborée d'acacias - Sous-bois dégradé de gonakiers et tamarix - Casemate en lisière des casiers rizicoles - Récolte de typhas secs à proximité de la ripisylve de niloticas - Salvadora persica entre deux bas-fonds - Tamarix isolé, habitat des glaréoles à collier - Fin d'aprem', tourterelles pleureuses au dessus des marais herbeux, coté Lampsar 'doux' - Remontées des eaux des grandes marées, plaine alluviale 'saumâtre' du fleuve Sénégal (au loin) 
/ 2011 06 17, photos par Frédéric Bacuez




























17, un petit coin secret du marais...


Ci-dessus: 2011 06 17 midi, un râle à bec jaune singulièrement familier... / Photo par Frédéric Bacuez

* Marais, environs de Mboubeune -

17, galerie: des milliers de canards tropicaux sur la plaine


* Plaines alluviales entre Lampsar et fleuve Sénégal -
MATIN-
Ci-dessus et dessous: 011 06 17 matin, de part et d'autre de la digue et de sa ripisylve, les canards d'est en ouest gagnent les vasières du fleuve Sénégal pour le repos diurne / Photos par Frédéric Bacuez




















* Herbiers du Lampsar 'doux' -
FIN APREM'-
Ci-dessous: 2011 06 17 fin aprem', les dendrocygnes qui pâturent et se reposent dans les jolis herbiers du Lampsar 'doux' s'élèvent au moindre dérangement, surtout quand il s'agit d'un avion militaire de Bango; très vite, les canards se reposent dans la verdure aquatique; jusqu'aux prochains décollages bruyants... / Photos par Frédéric Bacuez

jeudi 16 juin 2011

16, la pleine lune, en attendant l'aumône de la mousson


Ci-dessus: coucher de soleil sur les mangroves de Thiolet / Photo par Frédéric Bacuez

* Bango. Marigot de Lampsar, coté saumâtre -

Fin APREM'-
2 calaos à bec noir (tockus nasutus, african grey hornbill) papillonnent en chantant au dessus des mangroves.
SOIR, 19h50-20h05-
Hirondelle rustique (hirundo rustica, barn swallow), 1 immature estivante, passe tout près / Engoulevent à longue queue (caprimulgus climacurus, long-tailed nightjar), 1 mâle à l'envol, part en chasse nocturne /  Dendrocygnes veufs (dendrocygna viduata, white-faced whistling duck), quelques groupes à la passée du soir / 1 héron pourpré (ardea purpurea, purple heron) / 1 aigrette des récifs (egretta gularis, western reef egret) / Oedicnème du Sénégal (burhinus senegalensis, Senegal thick-knee), 4 en vol et 1 sur la 'plage' (20h10) /
Roussette paillée (heidolon helvum, straw-coloured fruit bat), 1 survole le quartier puis 1 (la même ?) volète entre les arbres du jardin au clair-obscur / Envol des microchiroptères (2 à 3 espèces)

mercredi 15 juin 2011

15, gisant

* Bango. Marigot de Lampsar, coté saumâtre -
MATIN-




















Ci-dessus: 2011 06 15, les abreuvoirs du jardin au matin / Photos par Frédéric Bacuez

SOIR-
Trouvé au pied des marches d'accès au salon, gisant mort dans le sable: 1 moinillon (passer domesticus, house sparrow) à peine éclos, le ventre gonflé prêt à éclater (cf. photo ci-dessous)... Une chatte passant par là en fait son biscuit. Entre les chutes du nid et la prédation par les chats, la mortalité des moineaux est de loin la plus importante parmi les oiseaux qui fréquentent le jardin; mais comme la fécondité est fréquente, la petite colonie de moineaux prospère ici malgré les dangers; n'ayant plus accès aux nids une ribambelle de moinillons se regroupe tous les soirs dans un grand eucalyptus et, avant de s'endormir d'un seul coup, irrite de ses pépiements disgracieux les félins du coin...

Ci-dessous: 2011 06 15 soir, moinillon mort au pied du nid / Photo par Frédéric Bacuez

14-15, une Semaine africaine des terres arides, bla bla bla


Ci-dessus:2011 02 dans le Ndiaël (Sahel sénégalais) / Photo par Frédéric Bacuez

* Dakar (Sénégal) -


Lire: http://www.afriqueavenir.org/2011/06/15/ouverture-a-dakar-de-la-premiere-semaine-africaine-des-terres-arides/

mardi 14 juin 2011

14, les hippopotames du Loch Ness bangotin


Ci-dessus: 2011 06 14 soir; autour de l'île aux hippopotames... sans hippos, Lampsar coté Djeuss / Photo par Frédéric Bacuez


* Lampsar d'eau douce (Bango) et Ngalam (Sanar) -


SOIR, ~17h50-18h50-
En pirogue motorisée; barreur: Mbaye
Avec Fanny & Inno; Sylvie, Chantal; Eddy et ses fils Alexandre et Ridha; et le chien Fantsy...

Ci-contre: Fanny à la proue face aux entrées maritimes du soir
/ 2011 06 14, photo par Frédéric Bacuez

Nota: décidément, les deux hippopotames du Lampsar sont difficiles à voir, cette année ! Revenues tardivement à leur croisement favori du Lampsar et du Ngalam après six mois de vagabondage, nos deux hippos femelles ont gardé la bougeote: elles restent au plus profond des typhaies qui continuent de tout envahir - on ne voit que les coulées des mastodontes dans le rideau des roseaux riverains de la rivière...-, ou alors elles remontent vers l'amont, là où les pirogues motorisées et les innombrables filets de pêche ne les empêchent pas trop de s'ébrouer dans  le grand bassin des deux rivières. D'aucuns continuent de penser que nos hippos sont un mythe, voire une mystification; c'est le pays qui le veut peut-être... On s'en fout, nous, Eddy, Gatien, Inno et moi, on veut bien se les garder juste pour nous, nos pachydermes !


OISEAUX / 29 espèces vues, 1 entendue

MAMMIFERES / 1 espèce vue, 1 entraperçue

Vu:
Cormoran africain (phalacrocorax africanus, long-tailed cormorant), dont un vol de 10 ind. / Grand cormoran à poitrine blanche (phalacrocorax carbo ssp. lucidus, white-breasted cormorant), 1 [comme toujours sur son poteau de béton immergé, Bango] / Héron cendré (ardea cinerea, grey heron), 2 / Héron pourpré (ardea purpurea, purple heron), 4- (1 + 3-) / Crabier chevelu (ardeola ralloides, squacco heron), quelques / Héron gardeboeufs (bubulcus ibis, cattle egret), dont un vol de 36 ind. / Grande aigrette (egretta alba, great egret), 1 à l'envol [herbiers de Bango] / Canard à bosse (sarkidiornis melanotos, knob-billed duck), remontée vers le Sahel de ~80 ind. (~40 + ~40) / Ouette d'Egypte (alopochen aegyptiaca, egyptian goose), 4 en vol N>S / Dendrocygne veuf (dendrocygna viduata, white-faced whistling duck), quelques vols de passée / Pygargue vocifère (haliaeetus vocifer, african fish eagle), 2 + 1, adultes / Balbuzard pêcheur (pandion haliaetus, osprey), 1 femelle immature en estivage / Milan parasite (à bec jaune, milvus migrans ssp. parasitus, yellow-billed kite) / Talève sultane d'Afrique  (porphyrio porphyrio ssp. madagascariensis, african swamphen), 1 [lisière de la typhaie de Sanar] / Jacana à poitrine dorée (actophilornis africana, african jacana), 4 + 2 +1 / Glaréole à collier (glareola pratincola, collared pratincole), 2 / Vanneau éperonné (vanellus spinosus, spur-winged lapwing) / Mouette à tête grise (larus cirrocephalus, grey-headed gull), 1 en plumage nuptial / Tourterelle pleureuse (streptopelia decipiens, african mourning dove), dont 1 perchée à coté d'un patas (cf. photo ci-dessous) / Pigeon roussard (columba guinea, speckled pigeon) / Coucal du Sénégal (centropus senegalensis, Senegal coucal), 1 / Martin-pêcheur huppé (alcedo cristata, malachite kingfisher), 1+ / Alcyon pie (ceryle rudis, pied kingfisher), 1 / Guêpier nain (merops pusillus ssp. pusillus, little bee-eater) / Hirondelle rustique (hirundo rustica, barn swallow), un vol de 6 ind. immatures en estivage, buvant au Lampsar de Bango / Cisticole roussâtre (cisticola galactotes, winding cisticola) / Tisserin à tête noire (ploceus melanocephalus ssp. melanocephalus, black-headed weaver) / Souïmanga à longue queue (cynniris pulchellus, beautiful sunbird), 1 mâle nuptial par dessus le Lampsar / Corbeau pie (corvus albus, pied crow), 1 fait des voltiges au dessus des grands eucalyptus [près du ranch de Bango] /
Entendu: cisticole roussâtre (cisticola galactotes) / Gonolek de Barbarie (laniarius barbarus), 1 /

Patas 'singe rouge (cercopithecus patas, patas monkey), 1 gros mâle guetteur sur arbre riverain du Lampsar' [cf. photo ci-dessous, coté plaine rizicole de Mboubeune]
Et peut-être 1 civette d'Afrique (civettictis civetta), entraperçue par Inno ? [petit chenal entre île aux hippos et 'terre ferme']

Ci-dessous: gros mâle patas et tourterelle pleureuse, berge nord du Lampsar 'doux'
/ 2011 06 14 soir, photo par Eddy Graëff pour Ornithondar













* Bango. Marigot de Lampsar, coté saumâtre -

NUIT, 21h40-
Entendu le chuintement grinçant de la chouette effraie (tyto alba ssp. affinis, barn owl) qui passe.

12-14, le ramdam des bulbuls et leurs juvéniles


Ci-dessus: bulbul des jardins à l'abreuvoir / 2009 03 30, courtesy photo par Gérard Bacuez pour Ornithondar

* Bango. Marigot de Lampsar, coté saumâtre -


Le clan des bulbuls (pycnonotus barbarus, common bulbul) occupe le jardin bruyamment; deux juvéniles au poitrail brunâtre accompagnent leurs parents et un autre bulbul - un cousin, un frère de la précédente couvée ?- aux abreuvoirs et à la déchetterie suspendue (papayes, melons, mangues, riz) pour y être gavé par maman et papa, à tour de rôle. Quel charivari ! Même les moineaux domestiques et le mâle souïmanga à poitrine rouge n'arrivent plus à couvrir le tintamarre...

lundi 13 juin 2011

13, l'air des alizés...







Ci-dessus: 2011 06 13 soir, depuis ma berge et son tout nouveau bouquet de carex, les entrées maritimes sur le Lampsar, une mouette à tête grise passe / Photos par Frédéric Bacuez

* Bango. Marigot de Lampsar, coté saumâtre -


Temps:
retour soudain des alizés marins avec force entrées de nuages bas maritimes; après deux ou trois jours d'air de mousson, le corps respire mais encaisse les sautes d'humeur du climat...
Et pas de remontées d'oiseaux afrotropicaux, aujourd'hui; tiens tiens...

APREM'-
13 + 2 pélicans blancs (pelecanus onocrotalus, great white pelican) cerclent au dessus de Bango
SOIR, 18h40-
1 anhinga (roux) d'Afrique (anhinga rufa, african darter) en vol [Lampsar 'doux'>fleuve Sénégal par dessus baie de Lampsar-bolong de Khaye]
2 guêpiers de Perse (merops persicus, blue-cheeked bee-eater) vus au dessus des eucalyptus, avec des milans parasites (milvus migrans ssp. parasitus); entendu d'autres tout au long de la journée
Au crépuscule, toujours les 2 oedicnèmes du Sénégal (burhinus senegalensis, Senegal thick-knee) à l'envol criard [depuis la baie de Lampsar-bolong de Khaye>berges bangotines]

dimanche 12 juin 2011

11-12, l'air de la mousson...


Ci-dessus: 2011 06 12 matin, cormorans africains du Lampsar; grand calme sur le marigot: un air de mousson avant la pluie, un jour... Bleu profond du ciel, moiteur impalpable, aucun souffle de l'océan, comme évanoui... / Photo par Frédéric Bacuez

* Bango. Marigot de Lampsar, coté saumâtre -


Pluies:

- Fleuve, de l'amont vers l'aval: Bakel, 41,0 mm (06 13) / Matam, 11,4 mm (06 13)
- Intérieur sahélien, Ferlo sud: Ranerou, 0,5 mm (06 13)

- 2011 06 12:
MATIN/MIDI/APREM'-
Toujours 1 choucador à oreillons bleus (lamprotornis chalybaeus, greater blue-eared starling) et ses vocalises  près de l'abreuvoir perché du flamboyant.
~11h30, 9 pélicans gris (pelecanus rufescens, pink-backed pelican) en vol, au loin sur le delta [S>N au dessus de la péninsule de Thiolet]
12h10, 10 tantales ibis (mycteria ibis, yellow-billed stork) en vol, idem [S>N au dessus de la péninsule de Thiolet]
1 pélican gris nage près de l'ancien ponton de la pointe Thiolet
3 pélicans blancs (pelecanus onocrotalus, great white pelican) au dessus des blocs de palétuviers rouges du marigot
Et sur le marigot: toujours 4 cormorans africains (phalacrocorax africanus, long-tailed cormorant, cf.  photo ci-dessus).
12h45, 1 hirondelle rustique (hirundo rustica, barn swallow) immature, avec 1 martinet des maisons (apus affinis, little swift), chassent haut dans le ciel du marigot.
Un duo de chevaliers aboyeurs (tringa nebularia, common greenshank), des immatures estivants, très actifs sur la vase entre les bosquets de palétuviers rouges.
Egalement, quasiment au même endroit: 1 varan du Nil (varanus niloticus, Nile monitor), revu un peu plus tard (14h45) au soleil et un peu immergé.
13h30, 6 guêpiers de Perse (merops persicus, blue-cheeked bee-eater) par dessus le jardin [S>N vers la baie de Lampsar-bolong de Khaye]
14h, 1  pélican gris cercle au dessus du marigot.
Temps: le vent bascule au nord, c'est le retour des alizés, ouf... 

- 2011 06 11:

MATIN-
Toujours les chanteurs: 1 gonolek de Barbarie (laniarius barbarus), les bulbuls du jardin (pycnonotus barbatus) et au loin 1 barbion à front jaune (pogoniulus chrysoconus, yellow-fronted tinkerbird). Et 1 choucador à oreillons bleus (lamprotornis chalybaeus) à l'abreuvoir du flamboyant.
9h30, arrivée au dessus du marigot du balbuzard pêcheur (pandion haliaetus, osprey) immature estivant [intérieur des terres >caserne militaire].
25 échasses blanches (himantopus himantopus, black-winged stilt) arrivent du sud [Roup et delta] et continuent vers le N/NE.

APREM'-
Temps: le vent est au nord-est, chargé du pollen des typhas qui ont fleuri, partout dans le delta: il fait (un peu) moite...
SOIR-
18h55, 1 coucou geai (clamator glandarius, great-spotted cuckoo) en vol S>N (cf. notule).
Le pygargue vocifère (haliaeetus vocifer, african fish eagle) immature s'envole des mangroves poursuivi par 1 milan parasite (milvus migrans ssp. parasitus) [>Lampsar 'doux'].
1 hirondelle rustique (hirundo rustica, barn swallow) juvénile, vue deux fois tournoyant au dessus du marigot [devant la digue bangotine], repartant toujours vers le Lampsar d'eau douce.
1 sterne caspienne (sterna caspia) / 3 capucins bec d'argent (euodice cantans, african silverbill) traversent le marigot [S>N, mon jardin>le jardin de baie Lampsar-bolong de Khaye] / 3 amarantes du Sénégal (lagonosticta senegala, red-billed firefinch) traversent le marigot [S>N, quartier>bosquets de palétuviers rouges] / 2 guêpiers nains (merops pusillus ssp. pusillus, little bee-eater) traversent le marigot [S>N, vers les bosquets de palétuviers rouges].
19h15, 1 oedicnème du Sénégal (burhinus senegalensis, Senegal thick-knee) à l'envol depuis la baie de Lampsar-bolong de Khaye.
Et encore ~10 martinets noirs (apus apus, common swift) dans le ciel, à la verticale entre quartier et marigot.
2 corbeaux pies (corvus albus, pied crow) planent avec les milans parasites au dessus de la caserne / Au delà, 1 balbuzard pêcheur (pandion haliaetus, osprey) à la pointe [de la caserne].
Au couchant: 1 grande aigrette (egretta alba) [E>O] / Comme chaque soir depuis plusieurs années, 1 grand cormoran à poitrine blanche (phalacrocorax carbo ssp. lucidus, white-breasted cormorant) décolle du Lampsar 'doux' [où il passe ses journées sur un poteau bétonné immergé] et vole vers le delta [E>O]... jusqu'au lendemain matin !

12, aparté: "Fragile"(s)...

Yacine Malek et l'oiseau tombé du nid / © Cover de 'Jazz & Groove', 2007

Kenny Barron est de passage ce soir à la Place Faidherbe de Ndar pour la clôture d'un 'festival' de jazz bâché dont je ne dirai rien, c'est préférable: dans le dixième pays le plus pauvre du monde, il y a tout de même des tarifs qui défrisent et sont à la limite de l'indécence... A moins qu'il ne s'agisse de rembourser rubis sur ongle les "partenariats"-à-sens-unique ? Quant au public, qui se croit obligé d'y être, d'en être, sans savoir qui il vient écouter, il endure la soirée dans les fourmillements de jambes et les bâillements aux corneilles, accablé d'ennui pour s'éclipser avant la fin, 'la' photo de l'événement dans le téléphone portable... Bref... L'élégant et discret pianiste de Charlie Haden, et de Stan Getz pour 'People Time' (leur interprétation de 'First Song for Ruth' me fait pleurer depuis deux décennies) a eu mon écoute solitaire mais totalement acquise depuis l'âge de déraison, égoïstement sous le casque à la maison - sait-on jamais, les interférences mégaphoniques deviennent névrotiques, dans le pays...-, loin des faux-semblants d'une agglomération à des années 'bougies' du jazz et de ses épidermes. 'East of the sun (and west of the moon)' - jour de pleine lune...- pour accompagner le joli coucher d'un soleil en bout de sa course printanière au dessus des mangroves et du bolong de Dakhar-Bango, ça le fait fichtrement...

Ci-dessous: 
 'East of the sun (and west of the moon)'...
coucher de soleil sur la péninsule et les mangroves de Thiolet, Djeuss saumâtre
2011 06 11 soir / © Photos par Frédéric Bacuez


Mon ami-de-vingt-ans Yacine Malek (cf. photo ci-contre) me signale par ailleurs qu'il sera en concert au Baiser Salé, évidemment à Paris (rue des Lombards...), le 16 juin prochain avec sa nouvelle formation 'Orientalo Project'*. La tournée d'été va commencer, ça va swinguer ! De tout mon coeur, Yacine...


* Pierre Mimran, flûte/saxophone - Roger Thomas, basse - Frédéric Chaperon, batterie - Ali Gnawi, voix - Yacine Malek, piano

Voir aussi: http://www.myspace.com/yacinemalek 
Find more Yacine Malek songs at Myspace Music

Ci-contre: à g., Yacine et Fretback, Paris 1991 / © Photo par Frédéric Bacuez

12, cétoines, libellules, crapauds: le regain

* Bango. Marigot de Lampsar, coté saumâtre -


Ci-dessus: 2011 06 12, bougainvillées, cétoines, libellules et milan parasite dans le ciel bangotin / Photos par Frédéric Bacuez

Nombre total de pages vues